Le bilan du séisme au Maroc monte à 2 122 morts et l’ONG CARE lance un appel aux dons.. Vidéos

Le bilan provisoire du violent séisme qui a frappé le Maroc dans la nuit de vendredi à samedi est monté à 2 122 morts et 2 421 blessés, a annoncé dimanche le ministère de l’intérieur dans un communiqué.

L’écart entre les dommages causés par le tremblement de terre meurtrier au Maroc et les biens effectivement assurés risque d’être considérable, de nombreuses maisons n’étant pas couvertes, a jugé le réassureur Scor.

Cette catastrophe est d’autant plus « dramatique », selon Thierry Léger, directeur général de Scor, dont le rôle consiste à assurer les assureurs contre les événements de grande ampleur, qu’en plus des nombreuses vies perdues, beaucoup de maisons n’étaient pas prévues pour résister à un tremblement de terre et étaient donc difficilement assurables contre ce risque.

Selon Jean-Paul Conoscente, directeur général de la branche dommages du groupe, le taux d’assurés est ainsi plus faible qu’en Turquie, qui a été frappé par un tremblement de terre en février dernier, et « l’écart entre les dommages économiques et les biens assuré devrait être plus important ».

Selon une estimation préliminaire de la Banque mondiale, les pertes économiques engendrées par la catastrophe survenue en Turquie et en Syrie sont évaluées à 34 milliards de dollars mais les frais pour les compagnies d’assurance ont été estimés à 5,3 milliards de dollars par le réassureur Swiss Re.

Au Maroc, « les pertes pour les assureurs seront bien moindres qu’en Turquie », a souligné Jean-Paul Conoscente, sans avancer de chiffre précis.

L’ONG CARE lance un appel aux dons

L’association CARE a fait savoir dimanche qu’elle a lancé un appel aux dons pour venir au secours des Marocains frappés par le tremblement de terre. « Des centaines de milliers de personnes ont dormi dehors et sont beaucoup trop effrayées pour retourner à l’intérieur » des habitations, souligne l’association. « Chaque heure, le niveau de dévastation augmente », selon son équipe sur place.

« Les besoins humanitaires sont très importants, les opérations de sauvetage sont une priorité immédiate mais les populations affectées qui ont survécu ont tout perdu et sont en état de choc », ajoute CARE, qui s’inquiète en particulier pour les personnes les plus vulnérables, dont les mères célibataires.

L’association fait savoir qu’elle se consacrera en premier lieu à la fourniture de repas chauds, d’eau potable, d’abris d’urgence et de soutien médical avant d’apporter par la suite « une aide de long terme pour aider à la reconstruction ».

World Opinions + Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Après le séisme, Taïwan redouble d’efforts pour dégager les personnes encore piégées.. Vidéo

Les équipes de secours multiplient les efforts jeudi à Taïwan pour dégager des dizaines de personnes bloquées dans des tunnels routiers. Un puissant séisme a détruit la veille des routes et provoqué de nombreux éboulements sur l'île. Le bilan des autorités indique neuf morts et plus de 1000 blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 11 =