Qualifs Euro 2024: Le Portugal bat le Luxembourg (0-6) avec un doublé de Ronaldo, l’Italie s’impose à Malte (0-2)

QUALIFICATIONS EURO 2024 – Cristiano Ronaldo est insatiable. Le capitaine de la sélection portugaise a marqué un doublé (9e, 31e) lors de la victoire à l’extérieur de son équipe face au Luxembourg (0-6), dimanche soir.. Après deux journées, le Portugal est en tête du groupe J avec 6 points. En même temps, l’Italie s’est relancée dans le groupe C en s’imposant à Malte (0-2).

Décidemment, le Portugal et CR7 sont en forme. La Seleção das Quinas, lancé par Cristiano Ronaldo à nouveau buteur à deux reprises trois jours après son doublé contre le Liechtenstein, a signé son deuxième succès en autant de rencontres qualificatives à l’Euro-2004 en s’imposant 6-0 au Luxembourg, dimanche.

Soixante-douze heures après un premier match aisé (4-0) à Lisbonne, les Lusitaniens n’ont laissé aucune chance à leurs hôtes, tuant tout suspense dès le premier quart d’heure. Dès la 9e minute, Cristiano Ronaldo a profité d’un service de la tête de Nuno Mendez et n’a plus eu qu’à pousser le ballon dans le but d’Anthony Moris. Six minutes plus tard, c’est Joao Félix qui a doublé la mise: l’attaquant de Chelsea a repris de la tête un centre impeccable de Bernardo Silva (2-0, 15e).

Passeur décisif (pour la 25e fois en sélection), ce dernier est devenu buteur trois minutes plus tard en assommant l’équipe locale, de la tête lui aussi. La démonstration est devenue humiliation à la demi-heure avec l’inévitable Ronaldo qui a soigné ses statistiques avant de céder sa place à l’heure de jeu après avoir inscrit ses 121e et 122e buts en 198 sélections ! Ses 10 et 11e face aux Luxembourgeois, ses victimes préférées. L’attaquant d’Al-Nassr a laissé la lumière en fin de match à Otavio et Rafael Leao qui ont scellé le score dans les dernières minutes.

Le schéma tactique instauré par le nouveau sélectionneur, l’Espagnol Roberto Martinez, paraît déjà bien assimilé par une équipe au rebond après l’élimination en quarts de finale du Mondial-2022. Le 3-5-2, rarement utilisé au cours des huit années de mandat de Fernando Santos, avec Ronaldo et Joao Felix en front d’attaque, utilise à merveille la largeur du terrain pour écarteler les équipes qui défendent bas.

Le Luxembourg ne s’attendait sans doute pas à être étouffé de la sorte. L’équipe de Luc Holtz, en progrès constant ces dernières années, restait sur cinq matches sans défaite après avoir croisé la Bulgarie, la Hongrie ou la Turquie. Dans un groupe dont les champions d’Europe 2016 sont les grands favoris, les Luxembourgeois ambitionnent de se mêler à la bagarre pour la deuxième place qualificative face à la Bosnie, l’Islande et la Slovaquie. Il faudra pour cela se remettre de la gifle infligée dimanche par des Portugais qui n’avaient plus remporté leurs deux premiers matches de qualifications à un Euro depuis 1996.

L’ITALIE SE RELÈVE, SANS CONVAINCRE

Mateo Retegui, l’attaquant italo-argentin appelé à la rescousse par Roberto Mancini, en panne de buteurs, a mis l’Italie sur la voie d’un premier succès, sans briller, en qualifications pour l’Euro-2024 dimanche à Malte (2-0). Déjà buteur contre l’Angleterre (défaite 2-1) jeudi pour ses grands débuts chez les Azzurri, l’Argentin au passeport italien grâce à un grand-père originaire de Sicile a rapidement ouvert le score de la tête sur corner (15e).

Retegui était, avec Gianluigi Donnarumma et Giovanni De Lorenzo, l’un des trois seuls titulaires confirmés par Mancini par rapport à l’équipe alignée au coup d’envoi – et malmenée pendant 45 minutes – face à l’Angleterre. Avec son coup de tête autoritaire, l’avant-centre du Club Atlético Tigre a eu le mérite de mettre fin au léger flottement du début de mach des Italiens.

Donnarumma, avec le brassard de capitaine, n’avait toutefois pas manqué la seule réelle intervention qu’il a eu à faire, une claquette capitale dès la 5e minute sur une reprise d’Alexander Satariano lancé plein axe. Solide à défaut d’être brillante, l’Italie a fait le break avant la demi-heure de jeu grâce à Matteo Pessina, à l’affût dans les six mètres sur un centre à ras de terre d’Emerson (27e). Cinquième but en sélection du milieu de Monza, son premier depuis l’Euro en juin 2021.

L’avance de deux buts à la pause, en dépit d’une tentative plein axe de Vincenzo Grifo (30e), n’a pas suffi à détendre Mancini, pas franchement emballé par la prestation de cette équipe largement remaniée et rapidement privée de son ailier gauche Wilfried Gnonto, touché à une cheville (22e). La seconde période, jouée à un tout petit rythme par l’Italie décidée à gérer, n’a pas déridé davantage le sélectionneur.

La Nazionale aurait même pu se faire surprendre sur quelques accélérations maltaises, notamment sur une situation chaude sur un corner, phase de jeu qui lui avait coûté les deux buts contre l’Angleterre (57e), sur un débordement mal négocié à gauche de Satariano (63e) ou encore un tir de Joseph Mbong contré par Emerson (80e). La seule étincelle azzurra du second acte est venu d’un retourné de Gianluca Scamacca, entré à la place d’un Retegui fatigué, mais sa reprise a été bien détournée par le gardien local Henry Bonello (69e).

Pas de quoi fanfaronner, mais les champions d’Europe en reconstruction après avoir manqué le Mondial-2022 vont se contenter de cette victoire acquise sans Chiesa, Immobile, Barella, Bonucci ni Jorginho, et avec un Marco Verratti à quart-temps (25 minutes de jeu en seconde période).

Le Kazakhstan crée la surprise et renverse le Danemark

Le Kazakhstan, mené 2-0 à la pause, a créé la surprise en l’emportant 3-2 contre le Danemark à Astana lors de la 2e journée du groupe H des qualifications pour l’Euro 2024.

A Astana, le Danemark menait 2-0 à la mi-temps avec un doublé du jeune (20 ans) attaquant de l’Atalanta Rasmus Höjlund (21e, 35e), mais le Kazakhstan a renversé la situation en seconde 2e avec des buts de Bakhtiyor Zainutdinov sur penalty (73e), Askhat Tagybergen (86e) et Abat Aimbetov (89e). Vainqueur de la Finlande (3-1) jeudi, le Danemark subit un coup d’arrêt inattendu dans ce groupe H.

World Opinions – Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Bundesliga : Leverkusen et son magicien Florian Wirtz restent en tête.. Vidéos

Deux superbes numéros du magicien Florian Wirtz (1 but, 1 passe décisive) ont permis au Bayer Leverkusen de Xabi Alonso de dominer Fribourg (2-1) et de rester en tête de la Bundesliga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 20 =