Tour de France. Le Français Victor Lafay (Cofidis) empoche la deuxième étape, Adam Yates reste en jaune

Après 15 ans d’attente, Victor Lafay a offert une nouvelle victoire à Cofidis sur le Tour de France. Parti dans le dernier kilomètre, le Français a résisté au retour du peloton des favoris. Adam Yates conserve son maillot jaune.

Après 15 ans d’attente, Cofidis a renoué avec la victoire sur le Tour de France. Le Français Victor Lafay s’est imposé ce dimanche lors de la deuxième étape du Tour de France entre Vitoria-Gasteiz et Saint-Sébastien. Il a devancé Wout Van Aert (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE-Emirates). Arrivé au sein du peloton de tête, Adam Yates conserve son maillot jaune.

Personne n’a vu venir l’attaque du Tricolore. Bien placé dans le groupe de 24 coureurs qui allaient se jouer la victoire après avoir basculé au sommet du Jaizkibel en bonne position, le coureur de la Cofidis a placé son attaque au meilleur moment, à 800 mètres de l’arrivée. Disposant de quelques dizaines de mètres d’avance, il a résisté au retour de Wout Van Aert, plus rapide que ses adversaires au sprint mais trop juste pour dépasser le Français sur la ligne. Il offre une première victoire à Cofidis sur le Tour de France depuis celle de Sylvain Chavanel à Montluçon en 2008.

Vingegaard et Pogacar un temps seuls en tête

Comme annoncé, la différence s’est faite dans le Jaizkibel, la célèbre dernière ascension de la Clasica San Sebastian. Alors que les coureurs de la Jumbo-Visma semblaient vouloir prendre les choses en main, c’est finalement Rafal Majka (UAE-Emirates) qui a fait le tempo, suivi par son leader, Tadej Pogacar, et le Maillot Jaune, Adam Yates. Dans les derniers mètres, à la suite d’une attaque de Simon Yates (Jayco-AlUla), Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et Pogacar se sont isolés en tête.

Passé en tête au sommet, le Slovène a voulu poursuivre son effort dans la descente, mais n’a jamais été relayé par son adversaire, qui a préféré attendre ses équipiers. Les deux grands favoris de ce Tour de France sont finalement arrivés ensemble, dans le groupe des favoris, à quelques mètres de Victor Lafay.

Lafay maillot vert

Malgré les bonifications acquises grâce à sa troisième place, Tadej Pogacar ne s’empare pas du maillot jaune. Il le laisse à son coéquipier Adam Yates, pour six secondes. Il conserve toutefois son maillot blanc de meilleur jeune. Le maillot vert, porté aujourd’hui par Simon Yates, change, lui, d’épaules et sera désormais porté par le vainqueur du jour Victor Lafay.

En début d’étape, trois coureurs s’étaient glissés dans l’échappée matinale, qui a compté jusqu’à cinq minutes d’avance. Rémi Cavagna (Soudal-Quick Step) a été le premier à lâcher, dans la côte d’Alkiza, avant qu’Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies) ne l’imite dans la côte de Gurutze. Très en forme en ce début de Tour, Neilson Powless (EF Education-EasyPost) a tenté le coup en solitaire, mais n’a pas pu résister au peloton dans le Jaizkibel. Il se console toutefois en conservant le maillot à pois, qu’il a largement conforté, et en remportant le prix du plus combatif.

World Opinions + Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Bundesliga : Leverkusen et son magicien Florian Wirtz restent en tête.. Vidéos

Deux superbes numéros du magicien Florian Wirtz (1 but, 1 passe décisive) ont permis au Bayer Leverkusen de Xabi Alonso de dominer Fribourg (2-1) et de rester en tête de la Bundesliga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 19 =