Crise bancaire. Une démission saoudienne après la débâcle de Credit Suisse

Ammar Al-Khudairy, président de la Saudi National Bank, se retire “pour des raisons personnelles”. Les déclarations qu’il avait faites à la mi-mars auraient précipité la chute de l’action d’une des principales banques suisses. L’épisode démontre le poids croissant de l’Arabie saoudite sur les marchés mondiaux de la finance, souligne le “Financial Times”.

Le président de la Saudi National Bank (SNB), Ammar Al-Khudairy, a annoncé le 27 mars qu’il démissionnait de son poste, officiellement pour des “raisons personnelles”, rapporte le Financial Timesqui rappelle que cette démission survient moins de deux semaines après la débâcle de la banque Credit Suisse.

Le 15 mars, l’action de Credit Suisse a en effet chuté de 30 % après des déclarations d’Ammar Al-Khudrairy, disant qu’il ne comptait pas augmenter sa participation dans Credit Suisse, qui n’a été sauvé de la faillite qu’au prix d’un rachat en urgence par UBS, autre banque suisse.

“Puissance de feu financière de l’Arabie saoudite”

Les difficultés chroniques de Credit Suisse étaient d’autant plus scrutées que la faillite de la banque américaine Silicon Valley Bank au début du mois de mars avait créé des tensions sur les marchés financiers.

“Ce n’était pas une bonne idée d’aller à la télévision” et de s’exprimer sur le sujet “en plein milieu d’une crise bancaire”, écrit le Financial Times, citant un banquier de Dubaï.

“Les conséquences des commentaires d’Ammar Al-Khudairy sur Credit Suisse reflètent la puissance de feu financière croissante de l’Arabie saoudite, analyse le journal. C’est la première fois que le dirigeant d’une banque saoudienne fait bouger les marchés mondiaux.”

Le principal actionnaire de la Saudi National Bank est le fonds souverain saoudien, qui est “le fer de lance du programme de réformes du prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane [MBS]”.

World Opinions – Courrier international

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Cuba annonce un important plan de restrictions budgétaires.. Vidéo

Face aux effets conjugués de l’embargo historique imposé par les Etats-Unis, des suites économiques de la pandémie de Covid-19 et d’une croissance en berne, le gouvernement va réduire les dépenses publiques, reconnaissant des inégalités de revenus au sein de la société cubaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 26 =