L’Afrique a besoin de nourriture et l’Ukraine est prête à la soutenir en ces temps difficiles 

Zufan est âgée de 27 ans. Elle vit à Makalé, la capitale de la région du Tigré, dans le nord de l’Ethiopie, où des centaines de milliers de personnes sont confrontées à la famine. Zufan est titulaire d’un master en management et, jusqu’à il y a peu de temps, elle avait un emploi bien rémunéré et envisageait de passer un doctorat.

Aujourd’hui, elle est obligée de vendre son corps pour survivre à une famine qui a déjà coûté la vie à un de ses parents. « J’ai vu mon père mourir de faim », explique Zufan dans une récente interview au Guardian.

Le monde est en proie à une terrible crise alimentaire. Au Tigré, près d’un enfant de moins de 5 ans sur trois souffre de malnutrition. Selon le dernier rapport du Programme alimentaire mondial (PAM), un nombre record de 970 000 personnes sont confrontées à des niveaux catastrophiques de famine, soit dix fois plus qu’il y a cinq ans.

Les guerres civiles et des années de pluies insuffisantes ont joué un rôle dans la limitation de l’approvisionnement en nourriture en Afrique. Mais un autre facteur important est la guerre d’agression illégale de la Russie contre l’Ukraine. Cette invasion a perturbé notre vaste industrie agricole et représente une menace directe pour la sécurité alimentaire mondiale.

Mourir de faim

L’Ukraine, connue pour être le grenier à blé de l’Europe, détient une part importante du marché mondial de plusieurs denrées alimentaires vitales, notamment le maïs (16,2 %), le blé (11,6 %), l’orge (17,6 %) et l’huile de tournesol (50 %) – selon le dernier rapport du département de l’agriculture des Etats-Unis (USDA) d’avant-guerre.

L’Ethiopie, qui est en proie à une guerre civile, est loin d’être le seul pays en crise. Au Yémen, Hafsa Ahmed est également en train de mourir de faim. Cette enfant de 2 ans est la plus jeune d’une famille de six enfants. Mohammed Hussein, lui, est père de deux enfants de 1 an et de 3 ans qui sont affamés..

Seeds are poured on a truck during the sunflowers harvesting on a field in Donetsk region, eastern Ukraine, Friday, Sept. 9, 2022. Agriculture is a critical part of Ukraine’s economy, accounting for about 20% of its gross national product and 40% of its export revenues before the war, according to the United Nations’ Food and Agriculture Organization. The country is a key agricultural exporter and is often described as the breadbasket of Europe. (AP Photo/Leo Correa)

Par Andriy Yermak, chef de cabinet de la présidence ukrainienne, souligne, dans une tribune au « Monde », l’engagement de Kiev pour lutter contre la famine en Afrique. Il appelle les acteurs internationaux à acheter des céréales ukrainiennes pour les redistribuer.

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Cuba annonce un important plan de restrictions budgétaires.. Vidéo

Face aux effets conjugués de l’embargo historique imposé par les Etats-Unis, des suites économiques de la pandémie de Covid-19 et d’une croissance en berne, le gouvernement va réduire les dépenses publiques, reconnaissant des inégalités de revenus au sein de la société cubaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 − 8 =