Premier League : Arsenal tenu en échec à Liverpool (2-2).. Vidéo

Malgré deux buts d’avance, Arsenal n’a pu faire mieux que match nul (2-2) sur la pelouse de Liverpool ce dimanche. L’écart avec Manchester City n’est plus que de six unités alors que les Citizens comptent un match en moins.

Il ne faudrait pas que les Gunners s’en mordent les doigts en fin de saison. Alors que ses deux buts d’avance au bout d’une demi-heure de jeu suggéraient qu’il avait fait le plus dur, Arsenal a quitté Anfield frustré, rejoint au score à la 87e minute après un but de la tête de Roberto Firmino. Son avance sur Manchester City, vainqueur la veille à Southampton (4-1), n’est plus que de six unités alors que les Citizens comptent toujours un match en moins.

Plus de 11 ans que les Gunners attendaient ça. Ce dimanche, pour le compte de la 30e journée de Premier League, Arsenal a longtemps cru briser la malédiction sur les bords de la Mersey. Mais le club de la capitale anglaise a craqué sous la foudre de l’antre de Liverpool (2-2), après avoir mené 2-0, au terme d’un match qui a tenu toutes ses promesses. Les joueurs de Mikel Arteta, avec leur équipe type (Saliba est toujours blessé), ont beaucoup souffert après avoir dominé avec la manière les 30 premières minutes de ce choc au Royaume de Sa Majesté.

Comme à l’aller, dès les premières secondes de jeu, les Gunners ont d’ailleurs failli rapidement prendre les devants, mais Konaté veillait au grain sur un tir de Xhaka après un numéro de Martinelli (1e). Le Brésilien a finalement attendu 7 minutes de plus qu’à l’Emirates pour faire trembler les filets d’Alisson, après une offensive menée par Saka et remisée maladroitement dans l’axe par Van Dijk (0-1, 8e). Le portier auriverde a ensuite dû s’employer pour empêcher Zinchenko d’enfoncer encore un peu plus les Reds (12e), avant d’être tout heureux de voir Jesus, servi par Saka, manquer le cadre à bout portant (17e).

Arsenal a plongé

Il a fallu attendre la 20e minute pour voir Robertson faire parcourir un premier frisson à Anfield en croisant un poil trop sa frappe du gauche. De quoi se mordre les doigts. Peu de temps après, Martinelli a eu tout le luxe d’ajuster un amour de centre déposé sur la tête de Jesus, oublié entre Van Dijk et Robertson, pour faire le break (0-2, 28e). On pensait alors Liverpool au fond du trou. Surtout que rien ne leur réussissait, à l’image de ce piqué manqué de Salah devant Ramsdale (34e). Mais il aura suffi d’une altercation entre Xhaka et Alexander-Arnold pour réveiller le chaudron et les hommes de Jürgen Klopp par la même occasion.

Car peu de temps après, le Pharaon a profité de la passivité de la défense londonienne et d’une passe involontaire d’Henderson dans la surface pour réduire l’écart (1-2, 42e). Sonné, Arsenal est même passé tout proche de concéder l’égalisation sur une double occasion des Reds signée Jota puis Henderson (45e+3). Signe que les 45 dernières minutes ne seraient pas si maîtrisées par Arsenal… Au retour des vestiaires, Liverpool, revigoré et poussé par son infernal public, a mis une grosse pression sur le leader de Premier League. Holding, poussé à la faute par Jota, a offert un penalty à Salah… que l’Égyptien a envoyé à côté du cadre !

Liverpool et Salah peuvent nourrir des regrets

Déterminé à rapidement passer à autre chose, Salah a ensuite buté sur Ramsdale (57e). Bousculés, les Gunners repoussaient les assauts des Reds, qui pouvaient compter sur le retour de Thiago (60e), sans parvenir à se montrer tranchant et dangereux offensivement, si ce n’est sur un contre encore mené par un Martinelli en grande forme (73e). Klopp, lui, tentait le tout pour le tout en faisant rentrer Firmino en guise de 4e attaquant, quand Arteta faisait lui rentrer Kiwior en 3e défenseur central (79e). Une réorganisation tactique qui aurait pu coûter cher sans un nouvel arrêt salvateur de Ramsdale face à Núñez (81e). Mais les efforts offensifs des Reds ont fini par payer. L’entrant Firmino a lui aussi claqué une tête gagnante à la réception d’un centre de TAA, qui venait de déposer Zinchenko (2-2, 87e).

Sans un Ramsdale encore décisif devant Salah (90e+5) puis Konaté (90e+6), au cœur d’une incroyable fin de match, Arsenal aurait même pu tomber. Pas de 8e victoire de rang en championnat pour Arsenal, qui cale et perd deux points précieux, laissant Manchester City (qui compte un match en retard) à seulement 6 points de la première place. Joli sursaut d’orgueil de Liverpool, qui reste sans victoire depuis son clinquant 7-0 passé à Manchester United, mais qui laisse entrevoir du positif pour la fin de la saison.

World Opinions – agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

La Liga. Le Real Madrid sacré champion d’Espagne.. Vidéos

Le Real Madrid est assuré de remporter la 36e Liga de son histoire. Suite à la défaite 4-2 de Barcelone à Gérone, les Madrilènes ne peuvent plus être rejoints en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 1 =