Cuba annonce un important plan de restrictions budgétaires.. Vidéo

Face aux effets conjugués de l’embargo historique imposé par les Etats-Unis, des suites économiques de la pandémie de Covid-19 et d’une croissance en berne, le gouvernement va réduire les dépenses publiques, reconnaissant des inégalités de revenus au sein de la société cubaine.

Le discours du premier ministre cubain, Manuel Marrero, devant l’Assemblée nationale a marqué l’annonce d’un plan majeur de restrictions budgétaires le 20 décembre. Ce plan, qualifié de l’un des plus importants des dernières années, a suscité des réactions variées, certains secteurs de l’opposition le considérant comme « néolibéral ».

Marrero a attribué la situation économique actuelle de Cuba à l’embargo imposé par les États-Unis depuis plus de soixante ans ainsi qu’aux crises internationales. Cependant, il a reconnu devant les parlementaires que le gouvernement aurait pu agir de manière plus proactive pour faire face à ces défis. Les autorités ont récemment revu à la baisse les prévisions de croissance pour 2023, évoquant une diminution allant de -1 % à -2 % au lieu de l’augmentation prévue de 3 %.

En réponse à cette conjoncture économique, Marrero a annoncé une série de mesures visant à réduire les dépenses publiques. Ces mesures comprennent des augmentations tarifaires sur certains services publics tels que l’électricité, le gaz, l’eau et les transports en commun, parfois jusqu’à 25 %. Une hausse des prix du carburant a également été annoncée. Ces décisions ont suscité des inquiétudes, notamment en raison du salaire moyen à Cuba, qui ne dépasse pas l’équivalent de 15 dollars américains, rendant les hausses tarifaires difficiles à absorber pour la population.

Des mesures drastiques pour réorienter l’économie

Le discours du premier ministre a également abordé la possible révision du nombre de fonctionnaires et a suggéré une dévaluation du peso, en plus de modifications dans la distribution des produits de première nécessité via le « carnet d’approvisionnement ».

Marrero a souligné la nécessité de réduire les dépenses, appelant à un schéma plus juste et efficient pour réorganiser l’économie de Cuba. Cette approche vise à rationaliser les ressources, surtout dans un contexte où l’île se trouve confrontée à des contraintes économiques croissantes.

Réactions et perspectives

Ces annonces ont entraîné des réactions diverses dans le pays. Si certaines personnes soutiennent la nécessité d’une restructuration économique, d’autres expriment leurs préoccupations concernant les effets négatifs potentiels de ces mesures sur la population cubaine déjà fragilisée par les difficultés économiques.

Il reste à voir comment ces changements impacteront réellement la vie quotidienne des Cubains, en particulier les couches les plus vulnérables de la société. Ces mesures sont un signe que Cuba fait face à des défis économiques sérieux et cherche activement des solutions pour stabiliser et réorganiser son économie.

World Opinions – Le Monde – Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

La Côte d’Ivoire domine le Nigeria et remporte la Coupe d’Afrique des nations.. Vidéo

La Côte d’Ivoire a remporté dimanche la Coupe d’Afrique des nations CAF TotalEnergies 2023 en s’imposant devant le Nigeria 2-1 au stade Alassane Ouattara d’Ebimpe à Abidjan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 1 =