CAN 2021 : « Le football me fait oublier durant quelques heures les attaques de Boko Haram »

Dans de nombreux villages camerounais, les fans du ballon rond parcourent parfois des dizaines de kilomètres à pied pour voir un match.

Gouma Mtha n’a pas dormi de la nuit. Comme c’est le cas depuis plus de quatre ans, lorsque 17 heures ont sonné à sa montre, il a abandonné sa maison pour aller se réfugier sur les montagnes de KassaI, ce village situé dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Il a passé la nuit « en partie éveillé », guettant comme les autres habitants les torches de ceux que l’on appelle ici ces « gens-là », des combattants de la secte islamiste Boko Haram qui mène depuis 2014 des attaques dans cette région frontalière avec le Nigeria.

Dès 7 heures du matin, ce jeudi 13 janvier, Gouma Mtha a pris la route pour se rendre à Mora, une localité qui accueille des milliers de personnes déplacées à cause de la menace du groupe islamiste. Plus de deux heures de marche rapide qui l’ont fait traverser des bourgs vidés de leurs populations.

Par Josiane Kouagheu – Le Monde

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Khan Younis: Israel says forces have encircled Gaza’s second city.. Video

The Palestine Red Crescent says Israel has imposed a curfew around Al-Amal Hospital in Khan Younis, and that gunfire..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 22 =