Vu d’Ukraine. Un sommet du G7 avec ou sans Volodymyr Zelensky ?

Alors que les chefs d’État des sept pays les plus industrialisés se réunissent à Hiroshima du 19 au 21 mai, des rumeurs contradictoires circulent quant à la venue du président ukrainien au Japon. En attendant, Volodymyr Zelensky s’est rendu ce vendredi en Arabie saoudite pour le sommet de la Ligue arabe.

“Les dirigeants mondiaux sont arrivés à Hiroshima pour le sommet du G7”, annonce le portail d’information RBK-Oukraïna. L’événement “débute le 19 mai, il va durer trois jours, et la guerre de la Fédération de Russie contre l’Ukraine occupera une place importante dans l’ordre du jour”.

Tokyo et Kiev, une alliance du “soft power”

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision nationale ukrainienne Souspilné et cité par Radio Svoboda, l’ambassadeur du Japon en Ukraine, Matsuda Kuninori, considère lui aussi que la guerre sera “le thème le plus important pendant le sommet du G7”, ce qu’il explique en ces termes :

“Je pense qu’il n’existe pas d’endroit mieux adapté à la discussion sur l’Ukraine et l’agression contre son territoire que Hiroshima. Tout le monde sait que Hiroshima est la première ville dans l’histoire de l’humanité où a explosé une bombe nucléaire.” Il ajoute :

“Il n’est donc pas surprenant que les gens à Hiroshima et dans tout le Japon prient pour la paix. Et ils prient aussi pour la paix en Ukraine.”

Kiev accorde une grande importance à l’alliance japonaise, commente la version ukrainienne de la BBC, qui souligne que Tokyo est le “deuxième bailleur de fonds de l’Ukraine après les États-Unis depuis le début de la guerre totale, avec un volume d’aide de 7,1 milliards de dollars”.

Dans sa volonté de consolider ses liens avec le Japon, “ce qui est plus qu’important compte tenu du poids de ce pays dans l’arène internationale et en Asie”, l’Ukraine, analyse la BBC, aurait recours à son soft power“Une des recettes de la diplomatie de l’Ukraine au Japon consiste notamment à projeter une image de ‘pays qui aime le Japon’.”

Le mystère de la présence de Zelensky

Une politique qui semble porter ses fruits puisque, lors de sa visite à Kiev en mars, le Premier ministre japonais Fumio Kishida avait invité le président Volodymyr Zelensky à prendre part au sommet du G7 à Hiroshima, rappelle le site d’information Glavkom. Or, si le sommet est commencé, la visite de Zelensky, elle, continue de faire l’objet de spéculations.

“Le président Zelensky ne se rendra pas à Hiroshima, mais participera à une rencontre en ligne le 21 mai”, écrivait par exemple RBK-Oukraïna au matin du 19 mai, ce que confirmait également le ministère des Affaires étrangères japonais.

Puis, constate l’hebdomadaire Dzerkalo Tyjnia, c’est Oleksiy Danilov, le patron du Conseil de défense et de sécurité nationale (RNBO) ukrainien, qui a affirmé que Zelensky participerait au sommet du G7 :

“Là-bas vont se discuter des affaires très importantes, aussi la présence physique de notre président est-elle essentielle pour défendre nos intérêts – pour faire des propositions claires sur les événements qui se déroulent sur le territoire de notre pays.”

“Mais, plus tard, le site du RNBO a publié l’information que Zelensky participerait en ligne, en vidéo, relève l’hebdomadaire. On attend que les représentants du président finissent par mettre tous les points sur les i.”

Un crochet par l’Arabie saoudite

Ce qui est certain, et c’est déjà une surprise, c’est que Volodymyr Zelensky est arrivé le 19 mai en Arabie saoudite, où il est intervenu lors d’un autre sommet, celui de la Ligue arabe.

Une visite tout aussi importante, indique le quotidien de Lviv Vissoki Zamok. Le président ukrainien a rencontré le prince Mohammed ben Salmane, et il en a profité pour déclarer à ses interlocuteurs qu’outre “la libération des territoires occupés”, une des principales priorités de son gouvernement était “la défense des musulmans d’Ukraine”. En particulier des Tatars de Crimée, dont le dirigeant, Moustafa Djemilev, faisait “partie de la délégation ukrainienne en Arabie saoudite”, précise le quotidien en ligne Oukraïnska Pravda.

Le président globe-trotteur rentrera-t-il ensuite en Ukraine ou poursuivra-t-il effectivement son voyage jusqu’au Japon ? Oukraïnska Pravda se contente de citer une dernière information, communiquée par le média américain Bloomberg :

“Zelensky va partir à bord d’un avion miliaire américain vers le Japon après avoir fait halte en Arabie saoudite pour participer au sommet de la Ligue arabe, selon une source anonyme.”

World Opinions – Courrier international

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Biden demande au Congrès de voter une aide de 105 milliards pour l’Ukraine, Israël et la frontière sud des Etats-Unis.. Vidéo

Joe Biden a demandé une rallonge budgétaire au Congrès, ce vendredi, d’un montant total de 105,85 milliards de dollars pour lutter contre les crises internationales et l’immigration illégale. Pour le président démocrate, il sera difficile d’arracher un consensus politique aux Républicains actuellement en proie à une crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 26 =