Maroc : Célébration de la Journée nationale des MRE ce 10 août

Célébrée le 10 août de chaque année depuis 2003, la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger (MRE) se tient, cette année, sous le thème «les jeunes MRE : attentes et contributions», reflétant le rôle central de cette catégorie dans le développement du Maroc, souligne un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ce rôle a été mis en valeur par le roi Mohammed VI dans le discours prononcé à l’occasion du 24e anniversaire de la Fête du trône, dans lequel il a relevé que «de fait, chaque fois que la jeunesse marocaine a eu les moyens de donner la pleine mesure de son sérieux et de son patriotisme, elle a fasciné le monde par des performances d’un calibre inédit, à l’instar de l’exploit accompli par la Sélection nationale à la dernière Coupe du monde de football».

D’autre part, le discours royal du 20 août 2022 a constitué un tournant dans le processus de gestion des affaires des Marocains résidant à l’étranger, appelant notamment à moderniser le cadre institutionnel, à établir une relation structurelle suivie avec les MRE, et à créer un mécanisme dédié à accompagner et appuyer les initiatives des porteurs de projets.

Mettre en avant la contribution des Marocains du monde au développement du Maroc. C’est l’objectif du colloque tenu vendredi à l’Université Mohamed V de Rabat sous le thème « Les chemins des possibles pour un développement local et régional : Jeunesse de la diaspora marocaine dans les perspectives et les attentes ».

Afin de mettre en œuvre les instructions royales, le Comité ministériel des affaires des Marocains résidant à l’étranger a tenu deux réunions, la première le 30 août 2022 et la seconde le 1er juin 2023, indique le communiqué, notant que le comité technique, issu du comité ministériel, a tenu trois réunions, dont la dernière a eu lieu le 9 juin 2023.

S’ajoute à cela l’organisation d’une série de rencontres et de réunions des comités thématiques pour l’élaboration d’un programme exécutif et d’un ensemble de propositions et de recommandations, dont la mise en œuvre constituera une forte impulsion dans le processus de gestion des affaires des Marocains résidant à l’étranger. Cela concerne notamment la modernisation du cadre institutionnel, le renforcement identitaire, la mobilisation des compétences, l’encouragement de l’investissement et la simplification des procédures administratives.

Dans des pays comme l’Espagne, le Qatar et les Émirats arabes unis, les MRE sont plus présents dans le tourisme, le consulting et le commerce (biens de consommation), précise l’expert qui a invité les autorités en charge de la stratégie publique de mobilisation des MRE « à davantage intégrer les potentialités du digital pour affiner la connaissance de la “mosaïque MRE” et mieux mobiliser les contributions individuelles et collectives ».

En parallèle, poursuit la même source, le département place au cœur de ses priorités les jeunes MRE qui constituent un levier fondamental pour construire le Maroc de demain et contribuer à son développement, notant que c’est dans ce cadre qu’a été organisée, du 22 juillet au 1er août 2023 à Rabat, la 14e édition de l’Université d’été au profit des jeunes Marocains résidant à l’étranger, âgés de 18 à 25 ans.

Ce programme, qui a accueilli depuis son lancement en 2009 près de 4 000 participants, vise à préserver l’identité nationale des jeunes MRE, à renforcer leur appartenance à leur culture d’origine, et à répondre à leurs aspirations et aux enjeux de leur intégration dans les pays d’accueil.

Aussi, et à l’occasion du 24e anniversaire de la Fête du trône, une centaine de MRE, provenant de 66 pays, ont participé aux festivités officielles, en coordination avec les missions diplomatiques du du Maroc à l’étranger.

World Opinions + yabiladi.com +bladi.net

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Climat : en condamnant la Suisse, la CEDH rend une décision historique.. Vidéo

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a rendu mardi un jugement historique en condamnant pour la première fois un État pour inaction climatique, en l'occurrence la Suisse, une décision juridiquement contraignante qui devrait faire jurisprudence dans les 46 Etats membres du Conseil de l'Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 6 =