Italie : Arrestation d’un marocain pour exploitation de sans-papiers dans l’agriculture

En Italie, un ressortissant marocain de 46 ans et résidant dans la région de Basse-Vérone a été arrêté par les carabiniers de l’Inspection du travail de Vicence, pour avoir exploité 15 migrants en situation administrative irrégulière dans les champs agricoles et les fermes avicoles. Les victimes enchaînaient jusqu’à 15 heures d’ouvrage par jour, «sous une surveillance constante et oppressante, tant pendant le travail que pendant leur temps de pause».

Citant des sources des agents de l’inspection du travail, plusieurs médias locaux ont rapporté que l’interpellation a été ordonnée par le juge d’instruction de Vérone, pour les besoins d’enquêtes ouvertes depuis octobre 2021 et coordonnées par la procureure Maria Beatrice Zanotti, dans le cadre de l’opération dite «ramassage des poulets». De lourdes accusations sont retenues contre le ressortissant marocain, qui aurait opéré sous couvert de sa propre entreprise pour «recruter des citoyens non-européens, de nationalité marocaine généralement et sans permis de séjour». Les travailleurs ont été employés «dans des conditions d’exploitation», selon les investigations, dans des champs et des fermes avicoles dans les provinces de Vérone, Vicence et Trente.

Les enquêtes, à partir des plaintes des intéressés, ont établi que l’homme faisait travailler les immigrés «sous la pluie et dans la boue, en les payant cinq euros l’heure, pendant 10 à 15 heures par jour». Les travailleurs «n’avaient ni lieu pour se changer, ni pour manger, ni de sanitaires accessibles», ont indiqué les éléments réunis par les carabiniers.

World Opinions – yabiladi.com

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

France : une centaine de migrants, dont de nombreux enfants, empêchés in extremis de traverser la Manche

La police française a empêché mercredi le départ en mer d'une centaine de migrants qui s'apprêtaient à traverser la Manche pour tenter de rallier l'Angleterre depuis Sangatte. L'eau est actuellement à 9 degrés. Cette opération intervient quatre jours après un naufrage meurtrier au large de Wimereux, non loin de là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 8 =