Plus de 659 morts côté israélien et plus de 100 personnes aux mains du Hamas.. Vidéos

Des combats entre forces israéliennes et membres du Hamas se poursuivaient dimanche dans le sud de l’État hébreu au lendemain de l’attaque surprise lancée par le groupe islamiste palestinien. Plus de 659 Israéliens ont été tués et plus de 100 sont prisonniers aux mains du Hamas, selon le gouvernement israélien. À Gaza, contrôlée par le Hamas, 370 palestiniens ont péri, indiquent les autorités locales. L’armée israélienne a annoncé avoir procédé à des frappes de représailles à Gaza ainsi que sur le sud du Liban. 

La Première ministre italienne Giorgia Meloni s’est entretenue dimanche par téléphone avec son homologue israélien Benjamin Netanyahu, à qui elle « a réaffirmé le pleine solidarité » de Rome après l’offensive du Hamas, ont annoncé ses services.

« Le gouvernement italien travaillera avec les partenaires internationaux pour coordonner le soutien » à Israël, ont-ils indiqué dans un communiqué. « L’Italie est au côté au peuple israélien dans ce moment difficile ».

Giorgia Meloni « a réaffirmé la pleine solidarité du gouvernement italien pour les attaques subies et la solidarité aux familles des victimes, aux otages et aux blessés ».

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani doit se rendre mercredi et jeudi au Caire, où il rencontrera le président Abdel Fattah al-Sissi, une visite prévue avant l’offensive du Hamas.

« Etat de guerre » confirmé

Le cabinet de sécurité israélien a confirmé que le pays était officiellement en état de guerre et qu’il pouvait donc entreprendre une « action militaire significative ».

C’est ce qu’a annoncé le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui avait déjà parlé d’un état de guerre après l’incursion de centaines de miliciens du Hamas en Israël.

Le vote du cabinet de sécurité israélien confère à la déclaration de Benjamin Netanyahu une valeur juridique. Cette décision est conforme à la loi 40 de l’État d’Israël, qui stipule que le pays ne peut entrer en guerre sans une décision gouvernementale en ce sens.

L’Autorité palestinienne veut une réunion auprès de la Ligue arabe

L’autorité palestinienne demande une réunion d’urgence auprès de la Ligue arabe après « l’agression israélienne brutale et persistante contre les citoyens palestiniens dont la prise d’assaut de la mosquée al-Aqsa par des milliers de colons ». La concertation devrait être initiée par les ministres des Affaires étrangères conformément à la requête, précise l’agence de presse WAFA.

Des confrontations ont lieu régulièrement aux alentours de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem qui est considérée par les musulmans comme par les juifs comme un lieu saint.

La Ligue arabe comporte 22 membres. Elle a été fondée en 1945 afin de renforcer la collaboration entre les États-membres. Parmi eux, de plus en plus établissent des relations avec Israël, au grand dam notamment du Hamas.

World Opinions + Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

UN, aid urgencies urge Israel to halt Rafah assault after crossing seized.. Video

The United Nations and aid agencies have slammed the Israeli army for cutting off an essential aid route by seizing the Rafah border crossing between Egypt and southern Gaza, warning that already scarce supplies will be further depleted in the enclave that is on the brink of famine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 28 =