Italie : La nationalité refusée à un Marocain dont la fille avait rejoint Daech

La justice italienne a refusé, il y a quelques jours, la demande de citoyenneté italienne présentée par Redouane Rehaily, un Marocain résidant dans le pays. Selon la presse italienne, la décision intervient alors que la fille du Marocain avait fui Arzergrande (Padoue) à l’âge de 19 ans, pour rejoindre les rangs de l’organisation «État islamique» en Syrie.

Dans une interview accordée au Journal de Vénétie, le Marocain a lui-même rapporté l’information, en expliquant que la décision de le priver de la nationalité italienne a été confirmée par le tribunal administratif régional du Latium, face à laquelle l’homme a fait appel, estimant que le refus a été fait «sur la base d’éléments qui ne permettent pas d’exclure d’éventuels dangers pour la sécurité de la République» italienne. Il a expliqué que son statut actuel est celui d’un «résident de longue durée, avec un permis de séjour illimité délivré en 2012, père de famille et disposant d’un emploi et d’une maison dont il est propriétaire».

«Je n’ai rien fait. J’ai toujours coopéré avec les carabiniers, je suis une bonne personne et un travailleur honnête. C’est vraiment une injustice», a estimé le Marocain. Redouane Rehaily affirme également n’avoir «jamais approuvé le choix» de sa fille ni l’idéologie de Daech et «encore moins les actes de terrorisme en Italie ou dans le reste de l’Occident».

Meriem Rehaily avait quitté sa famille et son école en 2015 pour rejoindre Daech. Elle avait été repérée en 2018 dans le camp de Roj, sous administration kurde, en Syrie. La Maroco-italienne a été condamnée par contumace à quatre ans pour terrorisme en Italie.

La même source rappelle que la demande de citoyenneté de son père date de 2017 alors que le premier refus est intervenu le 15 février 2022.

World Opinions – yabiladi.com

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Ireland, Norway and Spain to recognise Palestinian state.. Video

The leaders of Norway, Ireland and Spain have said their countries will formally recognise Palestine as a state next week for the sake of “peace in the Middle East“, prompting Israel to immediately recall its envoys.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 21 =