Une loi freine l’accès à la propriété pour les immigrants au Canada

Certains immigrants devront prendre leur mal en patience s’ils veulent accéder à la propriété au Canada. Entrée en vigueur le 1er janvier, une nouvelle loi interdit l’achat d’une résidence aux non-Canadiens pour les deux prochaines années.

Alors que les prix flambent sur le marché locatif au Canada, certains dénoncent une loi qu’ils jugent injuste et remettent en question leur immigration. « On a tout quitté pour venir s’installer ici et finalement on ne peut pas s’installer comme on aimerait », déplore une infirmière mercredi dans La Matinale de la RTS.

Laurie a récemment immigré au Canada avec son mari et ses deux enfants et le prêt hypothécaire venait d’être préapprouvé. Mais le rêve familial d’acheter une maison devra désormais attendre.

Des loyers qui pèsent lourd dans le budget

« Avec les prix actuels des loyers, je vais être obligée de mettre en 55’000 et 75’000 [dollars canadiens] dans des loyers alors que j’aurais pu les mettre dans une maison que j’aurais choisie », poursuit cette Française venue pallier un manque de main-d’œuvre dans le secteur de la santé. « Ça va à l’encontre de la politique d’immigration du Québec, qui veut faire venir des gens ici », souligne-t-elle encore.

Le gouvernement canadien a prévu des exceptions pour les diplomates, les réfugiés et les résidents temporaires installés depuis trois ans. Ce n’est pas encore le cas de Mélissa, de son mari et de leur fils, qui espéraient acheter l’été prochain. Eux aussi devront trouver une location, dans un marché où les prix ont flambé.

« Forcément, ça va mettre plus de monde sur le marché de la location et finalement on n’aura pas le choix, on sera obligés de louer à n’importe quel prix », se lamente-t-elle.

Pour stabiliser un marché en surchauffe

Avec cette loi, le gouvernement canadien espère stabiliser le marché immobilier en surchauffe et freiner la spéculation immobilière.

Mais pour Angela Cowan, agente immobilière en Nouvelle-Ecosse, elle ne s’attaque pas au cœur du problème: celui de la pénurie de logements. Et la part des acheteurs étrangers représente moins de 6% des transactions immobilières au pays.

« Les taux d’intérêt ont déjà augmenté huit fois en un an, à tel point que personne ne peut plus acheter », constate cette professionnelle du secteur. « Cette loi ne permet pas à plus de Canadiens d’acheter, mais retire encore plus d’acheteurs du marché immobilier ».

Si l’efficacité du texte est remise en cause par certains, elle entraîne en tout cas déjà des impacts collatéraux: certaines personnes prêtes à immigrer hésitent désormais à franchir le pas.

Par Camille Feireisen – RTS info

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Antonio Guterres appelle à « faire taire les armes » à Gaza pour le ramadan.. Et pas de trêve humanitaire.. Vidéo

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé à "faire taire les armes" à Gaza, "pour faire honneur à l'esprit du ramadan". Ce mois de jeûne a commencé lundi sans accord sur une trêve entre Israël et le Hamas. La veille, les bombardements israéliens y ont fait des dizaines de morts. Suivez en direct les derniers développements du conflit au Proche-Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 12 =