Le Royaume-Uni n’a jamais eu autant de demandeurs d’asile en attente d’une décision

Fin juin, le nombre de demandeurs d’asile en attente d’une décision a atteint un record au Royaume-Uni fin juin. Plus de 175 000 personnes se trouvaient dans cette situation et la grande majorité était en attente depuis plus de six mois. Les chiffres officiels indiquent également qu’entre juillet 2022 et juin 2023, 41 % des demandes d’asile effectuées provenaient de personnes arrivées en traversant la Manche sur de petites embarcations.

C’est un nouveau record et, une nouvelle fois, le signe de l’engorgement du système d’asile britannique. Selon les chiffres officiels du gouvernement, fin juin, 175 457 personnes attendaient une décision initiale relative à leur demande d’asile, soit 43 % de plus qu’un an auparavant. Un pic inédit depuis que les autorités ont commencé, en 2010, à mesurer cet indicateur.

Parmi ces personnes, près de 140 000 attendaient fin juin une décision depuis plus de six mois, un chiffre également record et en hausse de 57 % sur un an.

Le ministère de l’Intérieur souligne néanmoins que l’augmentation n’a été que de 1 % sur la période allant d’avril à juin, y voyant le signe d' »un ralentissement de l’accroissement du retard », dû en particulier à « l’augmentation des effectifs » du personnel affecté à l’étude des demandes.

Au total, entre juillet 2022 et juin 2023, 97 390 nouvelles personnes ont demandé l’asile au Royaume-Uni, un chiffre en augmentation de 19 % sur un an.

Plus de 20 000 personnes ont obtenu une protection

Sur cette même période, 20 888 personnes ont obtenu le statut de réfugié ou une autre protection, tandis que plus de 154 000 ont pu se rendre au Royaume-Uni via un dispositif spécifique, comme ceux ciblant les Ukrainiens et les personnes originaires de Hong Kong.

En termes de nationalités, les Albanais arrivent en tête pour le nombre des demandeurs d’asile, suivis des Afghans et des Iraniens.

Autre enseignement de ces données officielles : 41% des demandes d’asile effectuées entre juillet 2022 et juin 2023 proviennent de personnes arrivées en traversant la Manche sur de petites embarcations. Le nombre des migrants qui ont réussi à arriver sur le sol britannique par ce biais avait connu un record en 2022 avec plus de 45 000 arrivées.

Mettre fin aux arrivées de small boats

Si le rythme semble ralentir cette année, ils sont tout de même déjà plus de 19 000 à avoir fait la traversée. Le Premier ministre Rishi Sunak a promis d’enrayer le phénomène et multiplie les dispositifs pour tenter de réduire les arrivées. Une nouvelle loi entrée en vigueur en juillet, dénoncée jusqu’à l’ONU, interdit désormais aux migrants parvenus illégalement sur le sol britannique d’y demander l’asile.

Elle prévoit leur expulsion vers leur pays ou des États tiers comme le Rwanda, un projet bloqué en l’État par la justice.

Pour tenter de limiter les arrivées, Londres a également mis la main au porte-monnaie. En 2022, le Home Office (équivalent du ministère de l’Intérieur britannique) a notamment versé environ 3,5 millions d’euros aux garde-frontières turcs pour les aider à repousser les exilés, selon les informations révélées par The Guardian en juin dernier. Dans un accord conclu en mars dernier, le gouvernement britannique s’est également engagé à verser plus de 500 millions d’euros à la France sur quatre ans pour militariser la frontière maritime.

World Opinions + Info Migrants

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Nouvelle-Calédonie : le Conseil d’Etat accorde un délai au gouvernement pour justifier le blocage de TikTok

Le Conseil d’Etat a accordé mardi vingt-quatre heures supplémentaires au gouvernement pour motiver l’interdiction de TikTok en Nouvelle-Calédonie, et apporter des preuves du rôle supposément joué par le réseau social dans les violences qui touchent l’archipel depuis huit jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =