Chine : Annuler les condamnations de deux avocats défenseurs des droits humains

Les autorités chinoises devraient immédiatement annuler les longues peines prononcées à l’encontre de deux éminents avocats défenseurs des droits humains sur la base d’accusations infondées, a déclaré Human Right Watch. Le 10 avril 2023, un tribunal de la province de Shandong a condamné Xu Zhiyong à 14 ans de prison et Ding Jiaxi à 12 ans, après les avoir reconnus coupables du crime de « subversion du pouvoir de l’État ». Leurs procès, qui se sont déroulés à huis clos, ont été entachés de problèmes de procédure et d’allégations de mauvais traitements.

« La condamnation grotesque et les peines cruelles infligées à Xu Zhiyong et Ding Jiaxi démontrent l’hostilité implacable du président Xi Jinping envers l’activisme pacifique », a déclaré Yaqiu Wang, chercheuse senior sur la Chine à Human Rights Watch. « Les gouvernements du monde entier devraient s’unir pour demander aux autorités chinoises de libérer ces deux avocats immédiatement et sans condition. »

Les autorités ont arrêté Ding Jiaxi, 55 ans, en décembre 2019, après qu’il ait participé avec Xu Zhiyong à un rassemblement dans la province du Fujian, lors duquel des avocats et activistes ont discuté de la situation des droits humains et de l’avenir politique de la Chine. En février 2020, la police a arrêté Xu Zhiyong à Guangzhou, où il était entré dans la clandestinité. Li Qiaochu, compagne de Xu et militante des droits des femmes et des droits des travailleurs basée à Pékin, est détenue depuis février 2021, soupçonnée d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État » et attend son procès.

Xu Zhiyong, 50 ans, ancien maître de conférences à l’Université des Postes et télécommunications de Pékin, était cofondateur du centre d’aide juridique désormais interdit Open Constitution Initiative (OCI, ou Gongmeng en chinois) et du Mouvement des nouveaux citoyens, un groupe non gouvernemental qui défend les droits civils, la transparence du gouvernement et l’égalité dans l’accès à l’éducation. Ding Jiaxi, un ancien avocat commercial, a joué un rôles clé dans les deux groupes.

En raison de leur activisme, Ding a déjà été emprisonné de 2013 à 2016, et Xu a purgé quatre ans de prison, de 2014 à 2018.

Xu a été récipiendaire en 2020 du prix « PEN/Barbey Freedom to Write Award », décerné par PEN America. En 2023, le Département d’État des États-Unis a décerné à Ding son prix Défenseur mondial des droits humains (Global Human Rights Defender Award).

« La manière dont la Chine traite ses défenseurs des droits humains les plus connus devrait rappeler la dure réalité aux dirigeants étrangers qui se précipitent à Pékin pour y reprendre les affaires comme d’habitude », a conclu Yaqiu Wang. « La communauté internationale devrait se tenir aux côtés de ceux qui paient le prix le plus élevé en luttant pour les droits de toutes et tous en Chine. »

World Opinions – Human Right Watch

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

La Côte d’Ivoire domine le Nigeria et remporte la Coupe d’Afrique des nations.. Vidéo

La Côte d’Ivoire a remporté dimanche la Coupe d’Afrique des nations CAF TotalEnergies 2023 en s’imposant devant le Nigeria 2-1 au stade Alassane Ouattara d’Ebimpe à Abidjan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 17 =