Le tir malheureux d’Alec Baldwin suscite une pétition à Hollywood

Les appels à une meilleure sécurité sur les tournages se sont multipliés dimanche à Hollywood, après le tir mortel et probablement accidentel de l’acteur Alec Baldwin sur un tournage. Une pétition demande de bannir l’usage d’armes à feu sur les plateaux.

Touchée au torse jeudi après l’actionnement par Alec Baldwin d’une arme utilisée comme accessoire dans le film « Rust », selon un rapport d’enquête préliminaire, Halyna Hutchins avait été transportée par hélicoptère dans un hôpital du Nouveau-Mexique, où son décès a été prononcé.

Lancée dans la foulée, une pétition sur le site change.org appelant à l’interdiction des armes à feu réelles sur les tournages et à de meilleures conditions de travail pour les équipes, avait déjà récolté plus de 18’000 signatures dimanche.

« Aucune excuse » pour une telle chose

« Il n’y a aucune excuse pour qu’une chose comme cela se produise au 21e siècle », affirme le texte de la pétition lancée par Bandar Albuliwi, un scénariste et réalisateur.

« Il existe un besoin urgent de répondre au problème des abus (du droit du travail) et violations de la sécurité alarmants ayant lieu sur les plateaux de tournage, y compris des conditions à haut risque non-nécessaires comme l’usage d’armes à feu réelles », a par ailleurs plaidé samedi dans un communiqué Dave Cortese, élu démocrate au Sénat de Californie.

« J’ai l’intention de mettre au vote un projet de loi qui interdirait les balles réelles sur les tournages en Californie, afin de prévenir ce type de violence insensée », a affirmé également l’élu.

Mesure immédiate pour la série « The Rookie »

La production de la série policière à succès « The Rookie », dont les histoires se déroulent à Los Angeles, a décidé au lendemain du drame de proscrire toute arme réelle sur son tournage, une mesure effective immédiatement selon le magazine de cinéma The Hollywood Reporter.

« A compter d’aujourd’hui, il est acté sur ‘The Rookie’ que tout tir d’arme à feu sur le tournage sera fait avec des armes ‘air soft’ (des armes factices, NDLR) avec des flammes artificielles sortant du canon ajoutées en post-production », a annoncé dans une note à ses équipes le producteur de la série Alexi Hawley, cité par The Hollywood Reporter.

World Opinions News / afp / oang

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Documentaire choc, « Mon pire ennemi » met en scène les rapports entre bourreaux et victimes.. Vidéo

Pour son documentaire "Mon pire ennemi", le réalisateur Mehran Tamadon a demandé à des Iraniens et Iraniennes réfugiés politiques en France de l'interroger face caméra de la même manière que les agents du régime. Avec comme volonté de confronter les vrais tortionnaires en Iran, afin de les ébranler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 11 =