Aux Etats-Unis, TikTok collecte les données biométriques de ses utilisateurs

Aux Etats-Unis, le réseau social préféré des ados, TikTok, s’autorise désormais la collecte des données biométriques de ses utilisatrices et utilisateurs, c’est-à-dire des visages et des voix qui apparaissant sur les vidéos partagées. L’Europe n’est pas concernée, du moins pas encore.

Cette nouvelle disposition permettant à TikTok de collecter des visages ou des voix apparaissant sur des vidéos fait suite à une plainte d’une vingtaine d’utilisateurs de l’Illinois. Ils accusaient l’éditeur chinois de le faire de façon illégale pour procéder à du ciblage publicitaire.

Afin d’éviter de nouveaux procès, l’entreprise a décidé de changer sa politique de confidentialité. Pour ce faire, un accord lui ayant coûté 92 millions de dollars a été signé.

Mais pourquoi la plateforme veut-elle des données biométriques? Elle ne donne aucune raison convaincante, à part un besoin pour un certain nombre de fonctionnalités, comme les filtres de réalité augmentée ou pour des recommandations publicitaires.

Vide juridique aux Etats-Unis

Mais pour Sébastien Fanti, préposé valaisan à la protection des données, TikTok profite d’un vide juridique aux Etats-Unis pour réaliser une collecte massive de données à très brève échéance.

« Ils savent très bien que s’ils veulent un maximum de données, c’est maintenant ou jamais. Une fois que les Etats américains auront légiféré, ça sera plus compliqué. On bénéficie aux Etats-Unis d’un vide juridique pour créer une base de données extrêmement importante dont l’utilisation n’est pas encore claire. »

L’utilisation de données biométriques s’inscrit dans une tendance générale, et ne concerne pas seulement TikTok. Plusieurs entreprises, européennes aussi, qui développent des produits en lien avec la biométrie, pourraient à l’avenir en faire également une norme.

Par Miruna Coca-Cozma – RTS info

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Plus de 659 morts côté israélien et plus de 100 personnes aux mains du Hamas.. Vidéos

Des combats entre forces israéliennes et membres du Hamas se poursuivaient dimanche dans le sud de l'État hébreu au lendemain de l'attaque surprise lancée par le groupe islamiste palestinien. Plus de 600 Israéliens ont été tués et plus de 100 sont prisonniers aux mains du Hamas, selon le gouvernement israélien. À Gaza, contrôlée par le Hamas, 370 palestiniens ont péri, indiquent les autorités locales. L'armée israélienne a annoncé avoir procédé à des frappes de représailles à Gaza ainsi que sur le sud du Liban.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =