G7 au Japon : un sommet diplomatique sous haute tension et la Chine exprime son « vif mécontentement » face aux reproches

Le sommet du G7 se déroule dans une ambiance particulièrement tendue au Japon. À Hiroshima, le spectre de la guerre en Ukraine plane et les dirigeants internationaux n’ont qu’un nom à la bouche : celui de Volodymyr Zelensky. L’heure est à la discussion diplomatique.

Le G7 se déroule actuellement à Hiroshima dans une ambiance tendue. Volodymyr Zelensky n’est pas sur la photo officielle avec les autres dirigeants, pourtant, au G7, on ne parle que de lui. Il est arrivé en grande pompe dans un appareil de la République française. Le président ukrainien a sollicité l’aide de l’Elysée pour son déplacement et ses rendez-vous au Japon.

Il a d’abord rencontré ses alliés anglais, allemands et français en présence d’Emmanuel Macron. Ce dernier revendique le succès de cette visite surprise. « On en discutera mais je pense vraiment que votre présence peut changer la donne », dit Emmanuel Macron au président ukrainien. Il est venu avec un objectif : élargir ses soutiens en dehors de l’Occident notamment avec l’Inde et le Brésil. Ce samedi 20 mai, il a eu un entretien avec le chef du gouvernement indien. Ce dernier avait jusqu’à présent refusé de condamner l’invasion russe.

Les injonctions du G7 ont provoqué la fureur de Pékin et de Moscou

Le représentant indien s’est engagé a minima : « Je vous l’assure, l’Inde et moi personnellement feront tout notre possible pour trouver une solution à la guerre », déclare le Premier ministre de l’Inde. Autre pays en ligne de mire : la Chine. Les injonctions du G7 ont provoqué la fureur de Pékin et de Moscou. « Les décisions discutées et prises aujourd’hui au sommet du G7 à Hiroshima visent à contenir doublement la Russie et la Chine », déclare le ministre russe des Affaires étrangères.

Un sommet des dirigeants des sept principales démocraties industrialisées (Canada, France, Etats-Unis, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni) se tient depuis vendredi dans la ville japonaise d’Hiroshima, en présence notamment du président américain Joe Biden.

La Chine a exprimé samedi son « vif mécontentement » après la publication par le G7 d’un communiqué lui adressant plusieurs reproches sur la mer de Chine méridionale, les droits de l’homme ou encore de supposées ingérences.

Le communiqué du G7 appelle la Chine à « ne pas mener d’activités d’ingérence » dans ses pays membres et exprime ses « préoccupations » en matière de droits de l’homme « notamment au Tibet et au Xinjiang ».

Les signataires soulignent « l’importance de la paix et de la stabilité de part et d’autre du détroit de Taïwan » et se disent « gravement préoccupés » par la situation en mer de Chine méridionale, accusant indirectement la Chine de « coercition »..

World Opinions + Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

La Liga. Le Real Madrid sacré champion d’Espagne.. Vidéos

Le Real Madrid est assuré de remporter la 36e Liga de son histoire. Suite à la défaite 4-2 de Barcelone à Gérone, les Madrilènes ne peuvent plus être rejoints en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 27 =