Environnement : six jeunes Portugais devant la Cour européenne des droits de l’Homme.. Vidéo

Mercredi 27 septembre, six jeunes Portugais, âgés de 11 à 24 ans, sont venus devant la Cour européenne des droits de l’Homme pour demander des comptes aux pays européens pour inaction climatique.

La plus jeune des requérantes n’a que 11 ans et la plus âgée 24. Ils sont six frères et sœurs et amis. Ils vivent au Portugal et sont venus demander des comptes à 32 pays européens pour inaction climatique. Pour eux, le changement climatique bouleverse déjà leur quotidien. « En raison des températures extrêmes, mes activités extérieures sont perturbées », assure Andréa, 15 ans. Sofia inique que ses amis ont « des problèmes de santé » à cause du changement climatique.

Une audience à la Cour européenne des droits de l’Homme

Ce sont les incendies de 2017 au Portugal qui sont à l’origine de leur prise de conscience. À peine intimidés, ils ont assisté à une audience de la grande chambre de la Cour européenne des droits de l’Homme, composée de 17 juges. Assistés par une ONG, ils ont dénoncé la violation du droit à la vie, inscrit dans la CEDH. « Si on arrive à avoir un jugement favorable, ça aura un impact sur toutes les politiques climatiques », indique Stéphanie Larigara, de l’ONG Global Action Network.

Ces jeunes plaignants accusent ces gouvernements de ne pas s’attaquer à la crise climatique.

Le projet de cette procédure est né en 2017 après des incendies au Portugal qui ont coûté la vie à plus d’une centaine de personnes, l’affaire a finalement été portée il y a deux ans devant la justice. Les plaignants disent toujours subir quotidiennement les conséquences de l’inaction climatique et craignent pour leur avenir.

World Opinions + Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Rapport. Le monde ignore le risque de génocide au Soudan, selon un expert de l’ONU.. Vidéo

La région soudanaise du Darfour est confrontée à un risque croissant de génocide alors que l'attention mondiale est concentrée sur les conflits en Ukraine et à Gaza, prévient un expert de l'ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =