Lutter contre l’augmentation du travail des enfants aux États-Unis

Le pire, en ce qui concerne le travail dangereux des enfants aux États-Unis, ce n’est pas seulement qu’il existe, ni qu’il augmente. C’est que certains législateurs étatiques veulent qu’il augmente.

Le travail agricole est au centre des débats. L’agriculture est l’industrie la plus meurtrière pour les enfants qui travaillent dans le pays. Les lois du travail autorisent les enfants dès l’âge de 12 ans à travailler dans les fermes pendant un nombre d’heures excessif, à condition qu’ils ne manquent pas l’école. À partir de 16 ans, ils peuvent même effectuer des travaux considérés comme dangereux pour la santé.

Dans tous les autres secteurs de l’économie, la situation est différente. Partout ailleurs, l’âge minimum pour travailler est de 16 ans, et les jeunes de 14 et 15 ans ne peuvent travailler que pendant des heures définies dans certains emplois. Pour effectuer des travaux risqués, il faut avoir 18 ans.

Pourtant, ces exceptions dangereuses et potentiellement mortelles concernant le travail des enfants dans les exploitations agricoles ne sont apparemment pas assez terribles pour les législateurs de certains États américainsLes assemblées législatives de 14 États ont introduit de nouveaux projets de loi qui mettent les enfants encore plus en danger.

Par exemple, un projet de loi dans l’État américain de l’Iowa permettrait aux employeurs d’embaucher des enfants dès l’âge de 14 ans pour des travaux dangereux dans des laveries industrielles, jusqu’alors interdits. Il permettrait également aux jeunes de 16 et 17 ans d’effectuer des travaux risqués dans les secteurs de la démolition, de la toiture et de l’exploitation de machines.

Les pressions politiques visant à réduire les protections contre le travail des enfants sont alimentées par les employeurs qui se plaignent d’une pénurie de main-d’œuvre, et l’impact est déjà visible. Le travail des enfants est en augmentation aux États-Unis, de même que les violations des droits du travail des enfants.

Mais certains législateurs au niveau fédéral s’y opposent, avec deux textes de loi présentés hier au Congrès américain.

En premier, la loi « Children Don’t Belong on Tobacco Farms Act » ( « Loi sur la protection des enfants dans les plantations de tabac « ) est plutôt explicite. Elle interdirait à tous les enfants (quiconque en-dessous de l’âge de 18 ans) d’être embauchés pour travailler dans les plantations de tabac, qui sont particulièrement nocives pour les enfants en raison de risques graves d’empoisonnement à la nicotine.

En deuxième, la loi « Children’s Act for Responsible Employment » ( « Loi garantissant des emplois responsables pour les enfants »), offrirait aux enfants travailleurs agricoles les mêmes protections que celles dont bénéficient tous les autres enfants travailleurs. Elle fixerait l’âge minimum d’embauche à 14 ans et l’âge minimum pour les travaux dangereux à 18 ans – comme dans les autres secteurs d’activité.

Human Rights Watch espère que le Congrès adoptera ces deux projets de loi et changera la tendance sinistre et croissante du travail dangereux des enfants aux États-Unis.

Lire la version en anglais du Daily Brief de Andrew Stroehlein.

World opinions + Human Rights Watch

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Une cour d’appel annule la condamnation d’Harvey Weinstein pour viol.. Vidéo

Une cour d'appel de New York a annulé jeudi la condamnation pour viol et agressions sexuelles de l'ex-producteur star d'Hollywood Harvey Weinstein en 2020, estimant que des erreurs de procédure avaient été commises durant le procès. Le tribunal a ordonné un nouveau procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =