La Chine bloque l’application audio Clubhouse au grand dam de ses utilisateurs

Détention massive des Ouïghours, manifestations pro-démocratie à Hong Kong ou concept d’indépendance de Taïwan: aucun sujet n’était tabou pour les internautes chinois sur l’application audio américaine Clubhouse, mais Pékin n’a pas tardé à faire taire les conversations.

La fête aura duré environ une semaine sur cette application qui permet aux utilisatrices et utilisateurs, uniquement sur invitation, d’écouter et de participer à des conversations en direct librement modérées dans des « salles » virtuelles.

Née en mai 2020, Clubhouse avait pendant un bref moment contourné les censeurs et attiré des foules d’internautes chinois, en particulier après la participation du milliardaire Elon Musk à une conversation sur l’application plus tôt dans le mois.

S’exprimer sans entraves

« La première fois, je suis rentré dès que j’ai terminé le travail et je me suis connecté à Clubhouse jusqu’à 3 heures du matin. Parler comme ça, c’était génial. C’était vraiment de la folie », s’enthousiasme, dans l’émission Tout un monde, l’un de ses nombreux utilisateurs qui souhaite garder l’anonymat.

« Moi, je me souviens de ma toute première discussion: c’était au sujet de Taïwan et de Hong Kong », témoigne un autre. Avant de poursuivre: « Les gens parlaient politique, c’était vraiment très très intense. »

Tous les deux expliquent avoir passé des nuits entières en ligne, bouleversés de pouvoir s’exprimer sans entraves.

Sujets habituellement censurés

Ces derniers jours, ils ont fait partie des nombreux internautes chinois à avoir rempli les « salles » virtuelles de l’application pour discuter de sujets habituellement censurés, comme l’incarcération par Pékin de communautés ouïghoures majoritairement musulmanes dans la région du Xinjiang, ou les manifestations pro-démocratie à Hong Kong

Mais lundi soir en Chine, l’application a affiché un message d’erreur pour les utilisateurs qui ne disposaient pas de VPN pour établir une connexion sécurisée, un signe indubitable de l’arrivée des censeurs.

« Je pensais que l’application serait censurée d’ici une à deux semaines. Mais je ne pensais pas qu’ils feraient aussi vite », déplore une utilisatrice pékinoise qui dit s’appeler Cindy. Elle regrette déjà cet espace de liberté devenu si rare.

« A l’ère du président Xi Jinping, l’interdiction n’est qu’une question de temps », estime Lokman Tsui, professeur de communication à l’Université chinoise de Hong Kong. Depuis 2012, le Parti communiste n’a en effet de cesse de resserrer son contrôle. Rien sur internet n’échappe à la censure la plus sophistiquée du monde qui recourt notamment à l’intelligence artificielle.

Rare fenêtre de liberté d’expression

Les utilisateurs de Clubhouse ont profité d’une rare fenêtre de liberté d’expression dans un pays où les réseaux sociaux internationaux comme Twitter et Facebook n’ont pas droit de cité.

Même si des versions chinoises de ces plateformes ont émergé et font désormais partie intégrante du quotidien des Chinois, chacun d’entre eux sait que tous les contenus mis en ligne sont suivis de près et censurés.

Pour les entreprises du secteur, effacer des contenus politiquement sensibles, y compris des critiques ou des contestations du gouvernement, est monnaie courante, tandis que les internautes rivalisent de leur côté d’ingéniosité pour tromper la vigilance des censeurs.

World Opinions Trends – RTS info

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Le Real Madrid remporte le Clasico face au Barça et prend la tête de la Liga

Grâce notamment à un superbe but de Karim Benzema, le Real Madrid a remporté un Clasico à suspense (2-1). Avec ce succès, les Madrilènes s'emparent provisoirement de la tête de la Liga !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 16 =