World Cup 2022:  la France met fin au rêve marocain et pourra viser une 3e étoile dimanche

Bien que dominateur, le Maroc n’est pas parvenu à créer une surprise dans la 2e demi-finale de cette Coupe du monde 2022. Les Lions de l’Atlas ont buté 2-0 sur une France rusée, bien trop expérimentée et qui a marqué par Théo Hernandez et Randal Kolo Muani. Les Bleus défieront ainsi l’Argentine dimanche (16h00 sur RTS 2) dans un match au cours duquel les deux pays tenteront de décrocher leur 3e étoile.

Privés d’Adrien Rabiot et de Dayotchanculle Upamecano tous deux malades, les champions du monde n’ont pas dû patienter bien longtemps avant de débloquer le tableau d’affichage et se placer ainsi en position favorable. A la 4e minute déjà, Theo Hernandez put profiter de la passivité de la défense marocaine et d’une mauvaise sortie de Yassine Bounou pour trouver le chemin des filets; une entame idéale pour les Bleus, un départ catastrophique pour les Lions de l’Atlas!

Deux « occas » pour Giroud

Ceux-ci réagirent toutefois vite, Azzedine Ounahi poussant dès la 10e minute Hugo Lloris à se détendre sur sa gauche pour éviter l’égalisation. A la 17e, c’est cependant Olivier Giroud qui ne passa pas loin du 2-0, sa frappe heurtant le poteau droit de Bounou.

Même scénario vingt minutes plus tard pour l’attaquant de l’AC Milan, dont l’essai flirta cette fois-ci avec le montant marocain. A la fin d’une première période relativement plaisante et équilibrée, l’outsider ajusta à son tour le poteau sur un très joli retourné acrobatique de Jawad El-Yamiq. De quoi donner des sueurs froides aux tenants du titre.

Un temps fort marocain

Pour ne pas jouer avec le feu, la France se recroquevilla sur ses bases au retour des vestiaires, ne cherchant dès lors essentiellement qu’à trouver la lumière en contres, notamment sur des accélérations de Mbappé. Les Marocains affichèrent alors un tout autre visage, se montrant entreprenants et traversant même un gros temps fort d’une dizaine de minutes, sans toutefois parvenir à matérialiser leur domination ni bénéficier de l’occasion du siècle. La faute à leur manque d’impact dans les dix derniers mètres…

Au sortir de ce temps fort, l’équipe-surprise de cette Coupe du monde tenta encore de revenir au score et d’inquiéter son adversaire, mais les forces lui manquèrent face à une France calculatrice et, dans le même temps, jamais en panique. Un état d’esprit suffisant pour punir définitivement les Marocains à la 79e minute grâce à Randal Kolo Muani, qui profita d’une percée de Mbappé.

Bref, malgré un ultime sauvetage de Jules Koundé sur sa ligne (90e+3), le plan de Didier Deschamps continue de se dérouler parfaitement. Comme en 2018… Qu’en pensent les Argentins?

Portée par un fabuleux Messi, l’Argentine jouera dimanche pour le titre mondial

Avec un Lionel Messi des grands soirs et un Julian Alvarez auteur d’un doublé, l’Argentine a assommé 3-0 une Croatie à bout de souffle en demi-finale de la Coupe du monde. L’ancien Ballon d’or et ses partenaires affronteront la France ou le Maroc en finale, dimanche.

C’est au sortir d’une première demi-heure sans alerte ni coup de génie que tout s’est décanté dans cette première demi-finale. Il a fallu un contact entre Dominik Livakovic et Julian Alvarez, parti seul au but mais qui n’avait pas converti son occasion, pour cela. La « touchette » entre le portier croate et l’attaquant argentin, arrivé comme une fusée, a poussé M. Orsato à dicter sévèrement le point de penalty. En bon meneur d’hommes, Lionel Messi ne s’est pas fait prier pour transformer superbement l’essai (34e).

Six minutes plus tard, c’est sur une contre-attaque fabuleuse que les Argentins ont pu doubler la mise. C’est encore une fois ce diable d’Alvarez, auteur d’un fabuleux raid solitaire depuis le rond central, qui a mis le feu dans le camp croate avant de tromper Livakovic après deux rebonds favorables; un but presque « Maradonesque », avec ce double coup de pouce du destin.

Doublé d’Alvarez

A la 42e, les vice-champions du monde ne sont pas passés loin de boire le calice jusqu’à la lie sur un coup de tête d’Alexis Mac Allister que Livakovic a détourné in extremis de la main gauche. Puis, peu avant l’heure de jeu, le dernier rempart croate a à nouveau écarté le danger, cette fois-ci sur sa droite, après une nouvelle tentative de Messi.

L’ancien Ballon d’or a finalement contribué à assommer définitivement cette Croatie inoffensive à la 69e minute. Auteur d’un numéro exceptionnel sur le côté droit, le capitaine argentin a servi une offrande – un caviar, un bonbon, un susucre, tout ce que vous voulez – à Alvarez, qui ne s’est pas fait prier pour signer son « petit » doublé de la soirée et valider le ticket de son pays pour le dernier « round ».

L’Argentine s’apprête ainsi à disputer la 6e finale de son histoire en Coupe du monde (titres en 1978 et 1986, défaites en 1930, 1990 et 2014). Dimanche (16h00 sur RTS 2), elle y affrontera le Maroc ou la France.

World Opinions – Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

« L’Odyssée d’Hippo » : un album et un spectacle du rappeur Hippocampe Fou, pour petits et grands.. Vidéo

L'Odyssée d'Hippo existe depuis trois ans. Mais pour les représentations le lundi 16 janvier et mardi 17 janvier au théâtre Le 13e art de Paris, le rappeur Sébastien Gonzalez, alias Hippocampe Fou, et le compositeur Lucas Dorier ont promis une version des plus spectaculaires et créatives visuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 11 =