Tribune. Ne laissez pas le peuple iranien seul !

Si le monde n’apporte pas aux Iraniens le même soutien qu’aux Ukrainiens, la révolte actuelle sera matée dans le sang, souligne dans cette tribune la rédactrice en chef d’“Independent Persian”. Elle exhorte les puissances mondiales et les Nations unies à soutenir activement les opposants pour renverser le régime.

La contestation du peuple iranien contre la mort de Mahsa Amini, devenue un symbole de toutes les injustices, de l’oppression, de la situation chaotique dans le pays et de l’humiliation et de la violence contre tous les habitants de cette terre, se poursuit.

Ils protestent contre un régime idéologique qui n’a eu d’autre objectif au cours des quarante dernières années que de former une armée de groupes répressifs et paramilitaires, en Iran et à travers le Moyen-Orient, pour faire avancer ses projets démoniaques. Un régime qui a bâti ses fondations sur le sang du peuple iranien et a renforcé son pouvoir par l’exécution massive d’opposants.

Au cours des dernières années, lors d’autres rassemblements et manifestations du peuple iranien, ce régime a tué ou exécuté des centaines voire des milliers de manifestants.

Outre l’armée, les forces paramilitaires et les Gardiens de la révolution [unité d’élite de l’armée], il dispose également de brigades répressives étrangères (irakienne, libanaise, afghane, pakistanaise) qui peuvent être mobilisées sur le terrain pour réprimer la révolte actuelle.

Les déclarations, les tweets et les sanctions ne suffisent pas

Le peuple iranien et les pays de la région savent très bien que tant que le gouvernement iranien ne sera pas renversé, ils n’auront pas la paix et le peuple iranien n’obtiendra pas ce qu’il mérite.

Si le monde ne soutient pas le peuple iranien comme il soutient le peuple ukrainien, ce gouvernement et ses forces militaires massacreront des milliers de personnes.

Le peuple iranien a besoin d’Internet pour transmettre son message au monde, mais plus que d’Internet, il a besoin d’un soutien solide et élargi de la part des gouvernements et des Nations unies pour l’aider à changer de régime.

Les déclarations et les messages de sympathie des dirigeants mondiaux, les tweets ou les sanctions contre les personnes associées au régime ne suffisent pas.

La voix du peuple iranien doit être entendue par le monde. Ne laissez pas le peuple iranien seul face à ses oppresseurs.

People take part in a protest following the death of Mahsa Amini in Iran, in central Belgrade, Serbia September 29, 2022. REUTERS/Marko Djurica

Par Camelia Entekhabi Fard – Lire l’article original

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Débats – Médias. En Tunisie, le président entreprend d’“étouffer la liberté d’expression”

Dans un pays déjà en proie à une crise politique et démocratique majeure, le président Kais Saïed multiplie les mesures liberticides envers la presse, notamment à l’approche des élections législatives, s’inquiètent certains médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 16 =