Maroc : La majorité des citoyens se disent contre un éventuel reconfinement

L’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA) a révélé que 53% de citoyens ne seraient pas prêts pour un retour au confinement sanitaire strict, quelle que soit la situation épidémiologique au Maroc. Une récente étude montre aussi un désintérêt grandissant, au sujet de la situation épidémiologique générale dans le pays.

Rendus publics lundi 1er septembre, les résultats d’une récente enquête de l’Institut marocain d’analyse politique (MIPA) indique que les citoyens marocains croient de moins en moins en la capacité de l’Etat à surmonter la crise sanitaire actuelle. Réalisée en mars, une première étude centre basé à Rabat a pourtant montré que nombre des interrogés étaient satisfaits des mesures gouvernementales pour endiguer la pandémie du coronavirus. Au bout de six mois, cette confiance aurait donc considérablement baissé.

Effectuée au cours du mois de juillet, la plus récente enquête affirme en effet qu’un peu plus de la moitié des personnes interrogées (53%) a indiqué ne pas être préparée pour un éventuel retour au confinement, même au cas où la covid-19 se propagerait davantage.

Ce changement de position s’accompagne d’une chute libre de l’intérêt porté à l’évolution de la situation épidémiologique au Maroc. Ainsi, 11% disent suivre encore l’actualité continue de la pandémie, alors qu’ils étaient de 48% au mois de mars, avec l’émergence du virus dans le royaume et l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, le 20 de ce mois-là.

De moins en moins de citoyens se préoccuperaient de l’évolution de la pandémie

L’Institut marocain d’analyse politique souligne par ailleurs que le pourcentage de ceux qui ne suivent pas du tout l’actualité de la propagation du virus est passé de 1% au cours du mois de mars à 14% en juillet. Selon la structure, ceci expliquerait l’absence d’actions d’un nombre de citoyens dans la lutte contre la pandémie, ou encore les situations de relâchement au niveau des mesures préventives, comme le port de masque ou le respect de la distanciation physique dans certains cas.

Cette tendance contraste, toutefois, avec les réponses de deux tiers des interrogés. Ils estiment que sur un plus long terme, les citoyens pourraient adhérer en nombre aux mesures préventives, pour apprendre à vivre avec le coronavirus. Seuls 33% doutent relativement de cette adhésion citoyenne, en plus de 2% seulement qui n’y croient pas.

Concernant les mesures préventives, l’étude a montré que ceux qui recourent assidument à la désinfection ne dépasse pas 53% des répondants. 46% des répondants affirment restreindre leurs sorties du domicile pour les nécessités les plus urgentes et 59% disent se tenir à la distanciation physique. Par ailleurs, 71% confirment respecter l’obligation du port de masque et 72% affirment se laver les mains plus fréquemment et plusieurs fois par jour.

Selon l’institut, la pandémie a démontré la nécessité de généraliser la couverture médicale à tous les Marocains. Dans ce sens, 65% des interrogés ont déclaré bénéficier de ce service, contre 35% qui disent ne pas être couverts. Parmi ces derniers, 76% envisagent de s’inscrire à une sécurité sociale à l’avenir, contre 8% qui ne le prévoient pas à l’avenir.

Peu des sondés recourent directement au personnel de santé pour se tenir informés

Concernant l’obtention d’informations relatives au nouveau coronavirus, 67% des réponses montrent un recours accru aux réseaux sociaux en premier lieu. 52% des interrogés suivent les télévisions nationales, tandis que 14% s’informent sur les chaînes étrangères. Pour leur part, 42% des répondants disent faire des recherches sur Internet pour se tenir informés.

De leur côté, 34% des sondés ont déclaré suivre les recommandations du ministère de la Santé à travers la communication du département (communiqués, capsules de sensibilisation, etc.). 10% se basent par ailleurs sur la famille et les amis, alors que 3% seulement se tournent vers des médecins et des pharmaciens pour le même but.

En termes de méthodologie, les deux chercheurs dirigeant cette étude de l’Institut marocain d’analyse politique expliquent s’être basés sur une approche quantitative, avec le recours à un questionnaire en ligne. Les réponses ont été recueillies entre les 8 au 23 juillet, auprès des inscrits à la base de données de l’institut.

Dans le même sens, le MIPA indique s’être appuyé sur un échantillon représentatif de 1 100 personnes, âgée de 18 ans ou plus, dont 50% sont des hommes et 50% des femmes. Des quotas ont été pris en compte par tranches d’âge et par zone géographique, afin d’assurer l’équilibre de l’échantillon où toutes les régions du pays sont représentées.

World Opinions News – yabiladi.com

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Ethiopie : menacé de famine, le Tigré peine à se frayer un chemin au Conseil de sécurité de l’ONU

Il faudra encore attendre. Malgré les nombreuses alertes sur un risque imminent de famine dans la région éthiopienne du Tigré, les quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont pour le moment échoué à se mettre d’accord sur une réaction commune.

2 comments

  1. Hi there I actually is so thrilled I came across your website, I genuinely found you by blunder, while I was searching Yahoo for something more, Anyhow I am in this article now and would merely like to say many thanks for a tremendous write-up and an all rounded exciting weblog (I likewise love the theme/design), I actually don’t have time to be able to proceed through it all with the minute but My partner and i have saved it and in addition added in your FEED feeds, while I include time I will get back in read more, Remember to do carry on the great job.

  2. Do an individual mind if I offer a couple of your current posts as long since I provide credit in addition to sources back to your current blog? My weblog is usually in the same specialized niche as yours, and my personal users would benefit by some of the data you provide here. Remember to let me know in the event that this ok with an individual. Thank you.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 15 =