La Finlande s’engage à accepter 1 050 réfugiés en attente de réinstallation en 2023

En 2023, la Finlande accueillera 1 050 réfugiés en attente de relocalisation dans d’autres pays. Cette mesure concernera principalement des Syriens se trouvant pour l’heure au Liban, des Afghans en Iran et des Congolais en Zambie.

Les autorités en Finlande ont annoncé qu’elle allait ouvrir ses portes à un total de 1 050 réfugiés en 2023. Selon des informations de SchengenVisaInfo.com citant le site pakistanais Urdu Point, le pays scandinave va se plier à une politique de quotas établie par les Nations unies en ce qui concerne la répartition des réfugiés en Europe. Les réfugiés qui y seront accueillis viendront principalement de Syrie, d’Afghanistan et de République démocratique du Congo.

« La Finlande accueillera un total de 420 réfugiés syriens venus du Liban et de Turquie, 210 réfugiés afghans d’Iran, et 160 réfugiés congolais de Zambie selon le quota de réfugiés de 2023. Ajouté à cela, la Finlande acceptera 130 réfugiés évacués de Libye vers le Rwanda et également 30 réfugiés apatrides », ont déclaré les ministres de l’Intérieur et de la Justice dans un communiqué conjoint.

« Plus de 2 millions de réfugiés auront besoin d’être réinstallés » en 2023

Le Haut commissariat pour les Nations unies aux réfugiés (HCR), avait annoncé en juin que « plus de 2 millions de réfugiés [auraient] besoin d’être réinstallés l’année prochaine » dans d’autres pays. 

Ce chiffre représente une augmentation de 36% par rapport aux besoins en matière de réinstallation qui avaient été identifiés pour 2022 (1,47 million de réfugiés). Selon le HCR, cette hausse est attribuée « aux conséquences humanitaires de la pandémie, à la multiplication des crises de réfugiés prolongées et à l’émergence de nouvelles crises de déplacement forcé au cours de l’année écoulée », comme la guerre en Ukraine.

Les réfugiés syriens (environ 777 800) représentent la population ayant les besoins de réinstallation les plus importants au niveau mondial – et ce pour la septième année consécutive. « La crise syrienne reste la plus grande crise de réfugiés au monde », avait déclaré Shabia Mantoo, porte parole du HCR.  

Quelque 662 012 réfugiés devraient par ailleurs provenir de pays d’asile sur le continent africain.

Au-delà de la réinstallation des réfugiés, la Finlande s’est illustrée ces dernières années par sa rudesse en ce qui concerne l’accueil des migrants. Les autorités n’avaient pas hésité à renvoyer des migrants irakiens dans leur pays encore en guerre. Plus récemment, la Finlande – tout comme la Suède – a promis de faciliter les extraditions vers la Turquie via un accord signé en juin, visant à obtenir le soutien du gouvernement turc pour son adhésion à l’OTAN. La large communauté kurde et les opposants turcs, vivant en exil en Finlande, craignent depuis des persécutions politiques.

World Opinions – Info Migrants

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 2 =