Espagne : le Marocain accusé par sa femme de viol, acquitté

Le tribunal de Saragosse a décidé d’acquitter Yassine B., un Marocain de 32 ans accusé de viol par sa femme de 19 ans, après un mariage arrangé par leurs familles respectives au Maroc.

Lors du procès, l’accusé et la plaignante ont reconnu qu’ils n’ont pas pris le temps de bien se connaître. Ils se sont rencontrés une semaine seulement avant le mariage et, après la célébration, sont restés sans se voir pendant un an, l’accusé résidant à Saragosse et a dû accomplir les formalités pour que son épouse puisse le rejoindre. Mais dès son arrivée à Saragosse, celle-ci a clairement signifié à son mari qu’elle ne voulait pas vivre avec lui, rappelle Heraldo.

Le parquet n’a pas trouvé de preuves contre le Marocain qui, selon sa femme, l’aurait forcée à avoir des relations sexuelles. Les juges non plus n’ont pas découvert d’éléments probants pour le condamner pour mauvais traitements. « Nous n’avons eu de relations sexuelles que pendant les trois jours où nous étions ensemble au Maroc pour le mariage. Quand elle est arrivée ici, elle ne m’a même pas laissé l’embrasser. Elle dormait au salon et moi dans ma chambre », a déclaré l’accusé, niant les faits.

« Je me suis mariée par obligation… », a précisé pour sa part la femme qui a comparu par visioconférence. Selon son témoignage, elle a convenu avec son mari de faire chambre à part jusqu’à ce qu’elle trouve un logement. Mais ce dernier l’aurait agressée sexuellement à deux reprises. Pour le juge, « le seul témoignage de la victime ne suffit pas pour condamner pour un crime continu d’agression sexuelle ».

Le tribunal estime que la femme n’a pas détaillé dans sa plainte « comment les événements se sont produits ni précisé les dates, même approximatives, auxquelles ils se sont produits ou la manière dont l’accusé a agi ». La femme, qui est désormais divorcée de son mari, pourrait faire appel de la décision devant la Cour supérieure de justice d’Aragon.

World Opinions + bladi.net

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Saisonnières marocaines en Espagne : Les déficits d’accompagnement pointés du doigt

Si l’accompagnement fait toujours défaut dans le cadre du programme de migration circulaire entre le Maroc et l’Espagne, les placements à l’international par l’ANAPEC de milliers de saisonnières marocaines «interpellent sur plus d’un aspect», selon une nouvelle étude du PCNS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 − 16 =