Afghanistan : Les filles durement touchées par l’interdiction de suivre des études secondaires.. Vidéo

L’interdiction pour les filles de suivre un enseignement secondaire, décrétée par les talibans, a d’ores et déjà coûté aux jeunes filles d’Afghanistan la perte de 300 jours d’étude, avec des conséquences désastreuses pour elles, pour leurs familles et pour l’avenir du pays, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui dans un nouveau dossier web comprenant plusieurs vidéos.

Ces vidéos présentent les témoignages de six éminentes femmes afghanes : la cinéaste Tamana Ayazi ; Sahar Fetrat, chercheuse auprès de Human Rights Watch ; les journalistes Yalda Hakim et Zahra Joya ; la musicienne Elaha Soroor; ainsi que l’activiste Heela Yoon. Ces six jeunes femmes expliquent comment leur propre éducation a changé leur vie, et évoquent les conséquences dévastatrices de l’actuelle interdiction pour la nouvelle génération de filles afghanes.

« Il semble incroyable en 2022 d’avoir une conversation sur la question de savoir si les filles devraient être autorisées à faire des études », a déclaré Sahar Fetrat, assistante de recherche auprès de la division Droits des femmes à Human Rights Watch et productrice du projet. « Nous sommes reconnaissantes aux courageuses femmes afghanes qui se sont exprimées devant notre caméra. Le monde devrait les écouter et faire davantage d’efforts pour mettre fin à cet abus choquant. Chaque jour, des millions de filles afghanes sont confrontées à des occasions perdues et à des rêves brisés, peut-être pour toujours. »

300 jours après l’annonce du décret des talibans, des vidéos évoquent ses effets désastreux

Le 18 septembre 2021, un mois après avoir pris le contrôle du pays, les talibans ont ordonné la réouverture des écoles secondaires de garçons mais n’ont fait aucune mention des écoles de filles de même niveau. Ceci a été interprété comme une interdiction de l’enseignement secondaire pour les filles. Dans plusieurs provinces, sous la pression de la communauté locale, les responsables talibans ont autorisé la réouverture de certaines écoles secondaires pour filles, mais la grande majorité de ces écoles dans le pays sont restées fermées.

Le 21 mars 2022, les talibans ont promis de rouvrir toutes les écoles le 23 mars mais, à cette date, ils ont maintenu la fermeture des écoles secondaires de filles. Une interdiction à durée indéterminée demeure donc en place, sans qu’on sache clairement si ces écoles rouvriront et quand. Yalda Hakim, présentatrice des informations à la BBC qui a participé au projet, a compté sur Twitter les jours écoulés depuis le début de l’interdiction et, le 14 juillet, cela fera 300 jours.

World Opinions + Human Rights Watch

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

France – Ligue 1: « quand Messi sourit, l’équipe sourit aussi », déclare son entraîneur Galtier.. Vidéo

"Quand Leo sourit, l'équipe sourit aussi", a déclaré l'entraîneur du PSG Christophe Galtier après la victoire du PSG à Clermont (5-0). L'Argentin s'est fait l'auteur d'un doublé dont un magnifique retourné lors de la première journée de Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 21 =