A la COP27, le secrétaire général de l’ONU avertit que le monde est au bord du « suicide collectif » climatique

Les dirigeants politiques du monde entier sont réunis depuis lundi à la COP27, à Charm el-Cheikh, en Egypte. Ils sont sous pression pour renforcer leurs engagements climatiques, face à un réchauffement qui s’emballe, et apporter un soutien financier aux pays pauvres, qui en souffrent le plus.

En ouverture de session, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a estimé que l’inaction face à la crise climatique qui s’accélère s’apparente à un « suicide collectif », exhortant les grands de ce monde à renforcer la lutte avant qu’il ne soit trop tard.

Les émissions de gaz à effet de serre doivent baisser de 45% d’ici 2030 pour avoir une chance de limiter le réchauffement à 1,5 degré par rapport à l’ère préindustrielle, objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris. Or, les pays sont loin de faire ce qui est nécessaire pour lutter contre le réchauffement.

Dans un geste que beaucoup espèrent plus que symbolique, les délégués ont décidé dimanche, lors de l’ouverture officielle de la COP27, de mettre pour la première fois à l’agenda officiel de la conférence la question épineuse du financement des dommages déjà causés par le réchauffement.

Cette 27e conférence se déroule sur fond de crises multiples et liées qui secouent le monde: invasion de l’Ukraine, inflation galopante et menace de récession, crise énergétique, avec relance ou soutien aux énergies fossiles, crise alimentaire.

Une « alliance pour la résilience face à la sécheresse »

Une « Alliance internationale pour la résilience face à la sécheresse », phénomène qui touche de plus en plus de régions du monde sous l’effet du changement climatique, a été lancée lundi en marge de la COP27 à Charm el-Cheikh en Egypte.

Sous l’égide du président sénégalais Macky Sall et du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, cette alliance réunira plus de 25 pays et 20 organismes avec pour objectif de favoriser d’ici 2030 une meilleure réponse en amont, plutôt que les réponses d’urgence.

Sous l’effet du changement climatique, de plus en plus de régions du monde sont exposées aux sécheresses, dont le nombre a crû de 30% depuis l’an 2000, selon l’ONU.

World Opinions – agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Tottenham : Lloris sous le feu des critiques après son erreur face à Arsenal

Hugo Lloris a été lourdement tancé en Angleterre suite à son erreur hier lors du Derby de Londres face à Arsenal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 5 =