Espagne : les transferts des MRE ont explosé pendant la crise

Les transferts des Marocains résidant en Espagne ont augmenté de 33 % entre 2019 et 2020, passant de 766 millions à 1,022 milliard d’euros.

« Avant, un MRE pouvait entrer à n’importe quel moment de l’année au pays avec de l’argent dont il laissera une partie à la famille. Ce n’était pas comptabilisé comme un transfert. Mais avec la fermeture des frontières, les restrictions de voyage, ce flux est devenu par la force des choses formel, d’où la forte progression que l’on voit aujourd’hui dans les chiffres », explique Íñigo Moré, directeur de Remesas.org. Les Marocains représentaient en 2020 la plus grande communauté étrangère en Espagne avec 865 945 personnes, selon les données de l’Institut national de la statistique (INE).

Les envois de fonds totaux en provenance d’Espagne ont augmenté de 36 % de 2013 à 2020, note l’expert. « L’augmentation des transferts des fonds d’Espagne vers l’Afrique s’estompe, car il y a d’autres destinations qui croissent beaucoup plus », développe-t-il. Selon les données de la Banque d’Espagne, les 414 millions d’euros transférés vers le Sénégal en 2020 (+ 19,65 % de 2017 à 2020), ajoutés aux 1,022 milliard d’euros envoyés au Maroc, représentent 17,9 % des fonds envoyés depuis l’Espagne.

En dehors du Maroc qui a connu un rebond exceptionnel pendant la pandémie, les transferts de fonds d’Espagne vers le Pakistan ont aussi grimpé en 2020 pour atteindre 373 millions d’euros, soit une hausse de 18 % par rapport à 2019. Mais cette tendance connaîtra sans doute un essoufflement en 2021, au fur et à mesure que la situation sanitaire s’améliorera dans les pays et que les restrictions de voyage seront levées.

À fin avril 2021, le nombre total d’envois de fonds du monde entier vers le Maroc a augmenté de 45,3 % par rapport à la même période en 2020, passant de 1,8 milliard d’euros à 2,6 milliard, selon les chiffres de l’Office des changes.

World Opinions – Bladi

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Ceuta : six personnes dont une Marocaine arrêtées pour trafic de migrants

La Garde civile a arrêté à Ceuta et Malaga six personnes, dont une Marocaine, accusées de trafic de migrants marocains vers l’Espagne via le détroit de Gibraltar. Elles seront poursuivies pour des crimes présumés contre les droits de citoyens étrangers et de falsification de documents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 24 =