UEFA Euro 2020: l’Italie domine la Belgique et défiera l’Espagne en demi-finale.. Vidéos

Dans un match endiablé et virevoltant, l’Italie est venue à bout de la Belgique sur le score de 2-1. Barella et Insigne ont donné un bon avantage à l’Italie avant que Lukaku ne réduise l’avantage transalpin. Souvent proche de l’égalisation, les Diables Rouges noueront bien des regrets.

Les Italiens ont jubilé à la 13e lorsque Bonucci a bénéficié d’un rebond favorable pour ouvrir le score. Mais un hors-jeu est venu troubler la fête. Les joueurs de Roberto Mancini ont quand même été récompensés à la 31e grâce à Barella. Parfaitement servi par Verratti, le joueur de l’Inter a placé un ballon magnifique hors de portée de Courtois.

A la 44e, Lorenzo Insigne est venu demander le ballon dans son camp pour ensuite traverser plus de la moitié du camp adverse avant de délivrer un bijou de frappe du droit dans la lucarne de Courtois. Mais plutôt que d’être assommée par ce coup du sort, la Belgique a pu réduire la marque juste avant la pause sur un penalty de Lukaku.

La Belgique et les regrets

Elle aurait pu égaliser à la 61e lorsque Kevin De Bruyne a adressé un centre parfait à Lukaku. Mais l’envoi de l’attaquant s’est heurté à la cuisse de Spinazzola. Un Spinazzola qui a par ailleurs quitté le terrain à la 77e sur une civière et en larmes après s’être blessé sur une course.

Une vaillante équipe de Suisse s’incline face à l’Espagne aux tirs au but

Après l’exploit réalisé face à la France en huitièmes, la Suisse s’est inclinée en quarts de finale face à l’Espagne sur le score 3-1 tb (1-1 ap). L’égalisation de Shaqiri a redonné un élan d’espoir rapidement balayé par l’expulsion discutable de Remo Freuler.

Cet échec laissera un goût extrêmement amer dans les bouches helvétiques. Menée dès la 8e à la suite d’un autogoal de Denis Zakaria, la Suisse avait en effet trouvé les ressources pour égaliser à la 68e grâce à Xherdan Shaqiri. Mais l’expulsion de Remo Freuler (77e) a coupé l’élan d’une équipe qui avait le vent en poupe.

La Suisse a ensuite fait le dos rond, Yann Sommer multipliant notamment les parades de grande classe en prolongation. Mais la séance de tirs au but a viré au cauchemar, Fabian Schär, Manuel Akanji et Ruben Vargas manquant successivement leur tentative.

Trois échecs aux tirs au but

Cette séance avait pourtant démarré de manière idéale pour les Helvètes, le tir de Sergio Busquets heurtant le poteau droit des buts de Sommer. Mario Gavranovic a donné l’avantage à son équipe dans la foulée, mais il fut le seul Suisse à répondre présent. L’arrêt de Sommer sur le penalty de Rodri fut donc vain.

World Opinions Sports – agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Débats. Quelle est l’importance du « speaker » sur lequel les républicains américains se déchirent?

Les élus de la Chambre américaine des représentants tentent vendredi d'élire leur "speaker", après trois jours de débats infructueux. Majoritaires, les républicains n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce poste, qui est l'un des plus importants à Washington.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =