Sri Lanka : le président annonce la levée de l’état d’urgence cette semaine

Ranil Wickremesinghe juge que la situation dans le pays s’est « stabilisée » après les manifestations provoquées par la crise économique, qui avaient conduit à la démission du président en juillet.

Si la situation économique ne s’améliore pas, les protestations se font plus rares. Ranil Wickremesinghe, le président du Sri Lanka, ne renouvellera pas l’état d’urgence mis en place face aux manifestations contre la crise économique et critiqué par les groupes de défense des droits, a annoncé son bureau, mardi 16 août.

« La situation dans le pays s’est stabilisée, il n’est pas nécessaire d’imposer à nouveau l’état d’urgence lorsqu’il expire cette semaine », a déclaré le chef de l’Etat, cité par son bureau. L’état d’urgence avait été renouvelé le 18 juillet et peut être prolongé chaque mois par le président.

Ranil Wickremesinghe a été élu par le Parlement en juillet pour remplacer le président Gotabaya Rajapaksa, qui a fui le pays devant des manifestations provoquées par la crise économique, début juillet. Le nouveau chef de l’Etat avait alors promis de prendre des mesures sévères contre « tous les fauteurs de troubles », et il a depuis délogé par la force les manifestants du principal camp qu’ils occupaient dans la capitale. Les groupes de protection des droits dénonçaient également la possibilité pour le président d’annuler les lois existantes grâce à l’état d’urgence pour faire face à toute agitation.

World Opinions / AFP

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Iran grapples with most serious challenge in years

The eruption of nationwide protests in Iran following the death in police custody of a 22-year-old Kurdish woman detained for allegedly failing to adhere to hijab (headscarf) rules is the most serious challenge Iran's leadership has faced in years.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
27 − 21 =