Premier League : pour la première de Raphaël Varane, Manchester United s’en sort bien à Wolverhampton

Pour les grands débuts en Premier League de Raphaël Varane, auteur d’une prestation moyenne mais passeur décisif pour l’occasion, Manchester United a énormément souffert à Wolverhampton. Mais les Red Devils d’un grand David De Gea ont su faire le dos rond pour s’imposer grâce à un nouveau but de Mason Greenwood (1-0), dans le cadre de la 3ème journée du championnat anglais. Jadon Sancho a lui fêté sa première titularisation de manière décevante.

Des débuts compliqués mais décisifs pour Varane. Wolverhampton, défait deux fois en deux matchs, accueillait une formation de Manchester United en quête de rachat après son nul décevant à Southampton le week-end dernier pour le compte de la 3ème journée de Premier League. Ole Gunnar Solskjaer, en attendant de pouvoir compter sur sa nouvelle star Cristiano Ronaldo, décidait de lancer Raphaël Varane dans le grand bain devant 32 000 spectateurs à Molineux. Le Français, associé à Maguire, composait le XI de départ disposé en 4-2-3-1 devant un duo Pogba-Fred au milieu et un quatuor offensif James-Fernandes-Sancho-Greenwood, avec la première titularisation de l’ancien ailier du BvB. Les Loups de l’ancien Angevin Saiss étaient eux portés par un trio offensif Tricao-Jimenez-Traoré.

Il ne fallait même pas attendre que le chrono dépasse la minute de jeu pour voir Varane remporter son premier duel. Mais c’est bien Adama Traoré qui se mettait rapidement en évidence. Le puissant numéro 37 des Wolves, parti de sa surface, remontait tout le terrain après s’être faufilé entre deux joueurs. Ralenti par le recule-frein de Varane, Traoré décalait Raul Jimenez, dont la frappe était bien repoussée par David De Gea (3e). Une première action annonciatrice des vagues oranges qui allaient s’abattre sur les hommes d’OGS. Peu après, Trincão, qui résistait au retour timide d’un Fred en difficulté, obligeait Wan-Bissaka à sauver les siens d’un tacle salvateur sur sa ligne (5e). Les Red Devils ne réagissaient que de manière timorée, à l’image de James et Greenwood (10e). La défense mancunienne éprouvait les pires difficultés à contenir un Adama Traoré aussi luisant que bouillant et passait un sale quart d’heure, où Jimenez (12e) et Moutinho (13e) ont eux aussi eu l’opportunité d’ouvrir le score.

Sancho décevant, De Gea et Varane décisifs

Mais les coéquipiers de Varane, à l’aise dans les airs, moins dans le jeu long et un peu juste dans ses interventions, peinaient à relever la tête. Saiss, d’un audacieux retourné, manquait le cadre de peu (26e). Les hommes de Bruno Lage étaient installés dans le camp de MU et monopolisaient le cuir. Les visiteurs tentaient de s’en remettre au génie de leur n°18, Bruno Fernandes. Magnifiquement trouvé par Pogba, le Portugais pensait ouvrir le score mais son but était logiquement refusé pour un léger mais réel hors-jeu (38e). Décalé d’une talonnade dont Fernandes a le secret, Greenwood croisait lui trop sa frappe (45e).

Si Trincão, très en jambes ce dimanche, déposait Maguire mais butait sur un Varane se jetant en catastrophe (51e) et que le Portugais se trompait face au but (62e), les Mancuniens affichaient de bien meilleures intentions à leur retour des vestiaires (0 tirs cadrés en première période). Le bloc évoluant plus haut, les joueurs de MU arrivaient plus facilement à trouver des lignes de passes et à mettre la pression sur la défense locale. Greenwood négociait bien mal un 3 contre 2 (64e) au milieu du premier temps fort des Red Devils. Dans la foulée, De Gea sortait le grand jeu en réalisant un double arrêt réflexe impressionnant pour empêcher Saiss, qui avait pris le meilleur sur Varane, de faire mouche (69e).

Un sauvetage qui a le mérite d’avoir maintenu le bateau à flot, avant que Greenwood, sur une ouverture de Varane, n’inscrive son 3ème but en autant de rencontres avec l’aide d’une faute de main de Sá pour donner un avantage inespéré à Manchester United (0-1, 80e). Une réalisation aux allures de coup de massue pour des Wolves presque abattus par ce qui peut s’apparenter à un petit hold-up pour les partenaires de Sancho, incapable de faire des différences, de créer du danger sur son côté gauche, et remplacé par Martial (72e). Avec ce succès, MU, qui s’offre au passage un nouveau record d’invincibilité à l’extérieur (28 matchs) dans le championnat anglais, effaçant Arsenal des tablettes (27), reprend sa marche en avant et rejoint le peloton à 7 points. Wolverhampton peut regretter d’avoir trop vendangé et, avec 3 défaites, rejoint Arsenal et Norwich dans les bas fonds de la Premier League.

World Opinions Sports – footmercato.net

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

La Liga : Lemar délivre l’Atlético à la 99ème minute

Tous les regards étaient braqués sur Antoine Griezmann. Mais c’est un autre français au bout des 10 minutes de temps additionnels (!) qui a offert la victoire à l’Atlético Madrid face à l’Espanyol Barcelone (1-2). Sorti à l’heure de jeu par Diego Simeone, le nouveau numéro 8 de l’Atlético a semblé emprunté physiquement. Carrasco avait auparavant arraché l’égalisation à la 79e.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 15 =