Pékin 2022: le rideau est tombé sur les Jeux.. Vidéo

Une pincée de Covid, un soupçon de politique, une fine couche de neige, un maigre public mais aussi des exploits sportifs, à l’instar de ceux d’Eileen Gu: les Jeux olympiques de Pékin se sont achevés sur le cocktail habituel.

La cérémonie de clôture a baissé le rideau sur cette quinzaine si particulière, sous le régime d’une bulle sanitaire très stricte qui a grandement gâché la fête olympique.

La Chinoise Eileen Gu, sacrée en ski big air et en half-pipe et en argent en slopestyle, a écrasé ces JO grâce à ses performances et son histoire.

Née en Californie d’un père américain et d’une mère chinoise, Gu, objet de toutes les attentions dans le pays organisateur, a choisi de concourir pour la Chine en 2019, devenant une icône de son sport.

Des joutes moroses et silencieuses

Malheureusement, ces exploits n’ont pu être aussi festifs qu’ils le méritaient. Le public invité par les responsables était bien présent, contrairement à l’été dernier à Tokyo. Mais, avec moins de 100’000 spectateurs annoncés par les organisateurs – contre 1 million il y a 4 ans à PyeongChang – répartis sur 13 sites et 109 épreuves, ces JO ont été moroses et souvent silencieux.

La bulle sanitaire a en effet gâché une grande partie du plaisir, avec le port du masque obligatoire, les tests quotidiens et surtout les restrictions de déplacement, l’impossibilité pour les sportifs de rester quelques jours une fois leurs épreuves terminées pour aller encourager leur compatriotes, d’échapper à cette bulle pour rencontrer la population locale…

La quinzaine avait aussi commencé par des polémiques sur les droits de l’Homme ou l’absence de neige naturelle, fabriquée à coup de canons à neige.

Retour en Europe

Maintenant, place aux JO suivants avec un retour en Europe, après Rio, PyeongChang, Tokyo et Pékin. Dans 4 ans, la prochaine édition hivernale sera en Italie avec un duo inédit Milan/Cortina, qui a récupéré le drapeau olympique des mains du président du CIO, Thomas Bach, avant l’extinction de la flamme olympique.

World Opinions – Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Israël-Palestine : RSF exige une enquête indépendante sur la mort brutale de la journaliste d’Al-Jazeera Shireen Abu Akleh en Cisjordanie

Alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, en Cisjordanie, Shireen Abu Akleh, journaliste phare et figure parmi les plus connues de la chaîne Al-Jazeera a été tuée par balle mercredi 11 mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
8 + 7 =