Partis par la mer, douze fugitifs de Hongkong détenus en Chine

Les jeunes militants prodémocratie avaient tenté de rallier clandestinement Taïwan avant d’être interceptés par les gardes-côtes chinois.

« Je voudrais juste pouvoir lui parler, lui faire passer ses médicaments. Je ne sais même pas s’il est toujours vivant », a supplié devant la presse, samedi 12 septembre, la mère de l’un de douze jeunes fugitifs hongkongais aux mains des autorités chinoises. Interceptés par les gardes-côtes chinois alors qu’ils tentaient de fuir Hongkong de manière clandestine, ils sont dans le centre de détention du district de Yantian, à l’est de Shenzhen, depuis le 23 août.

Jusque-là, les familles avaient cru préférable d’œuvrer discrètement. Mais rongées par l’angoisse, sans nouvelles de leurs enfants, six des douze familles ont finalement choisi de partager leur détresse publiquement.

Peu de détails sont connus quant à l’organisation de cette tentative de fuite audacieuse. Les gardes-côtes chinois de la province du Guangdong ont fait savoir, quatre jours après l’opération, qu’ils avaient intercepté un hors-bord le dimanche 23 août et arrêté « plus de dix Hongkongais qui se trouvaient à bord, pour entrée illégale en Chine ». Selon la presse locale, certains de ces jeunes, âgés de 16 à 33 ans – parmi lesquels un ressortissant portugais et deux détenteurs de passeport britannique d’outre-mer –, sont des manifestants de première ligne, surnommés les « frontliners » dans le jargon de la révolte. Ils allaient « au contact » avec les forces de l’ordre. Tous étaient en liberté conditionnelle à la suite d’interpellations lors des manifestations de 2019.

L’un d’eux, Andy Li, était pour sa part visé par une procédure engagée le 10 août dans le cadre de la nouvelle loi draconienne de sécurité nationale imposée par Pékin, qui sanctionne quatre nouveaux types de crimes, dont la sécession (séparatisme), la sédition, la collusion avec des puissances étrangères et le terrorisme.

Par Florence de Changy – lemonde.fr

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Espagne : Une Marocaine obtient une note spectaculaire au Bac à Tolède

Touayba Bakkali, Maroco-espagnole de Tolède, vient de réaliser ce dont rêvent beaucoup d’élèves en Espagne. Âgée de 18 ans, elle vient d’obtenir une note de 13,84 sur 10 pour l’Évaluation du Baccalauréat pour l’accès à l’université (EBAU), soit le baccalauréat espagnol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 − 7 =