Participation historiquement basse à Hong Kong pour des élections sous contrôle de Pékin

Hong Kong a enregistré dimanche un taux de participation historiquement bas de 30% au scrutin pour le renouvellement de son Conseil législatif. Suivant les nouvelles règles imposées par Pékin, chaque candidate ou candidat a été contraint de donner des gages de loyauté envers la Chine.

Le principal responsable des élections à Hong Kong a déclaré que seuls 1’350’680 des 4’472’863 électeurs inscrits avaient voté, soit 30%, ce qui constitue le taux de participation le plus faible en trois décennies.

Ce renouvellement du Conseil législatif était le premier scrutin organisé avec les nouvelles règles imposées par la Chine. Ces élections ont été repoussées de plus d’une année, officiellement en raison de la crise sanitaire. Mais ce délai a également permis à Pékin de réformer la loi.

Suffrage censitaire

Conformément à ces nouvelles règles imposées après les gigantesques manifestations pro-démocratie de 2019, le nombre de sièges élus directement par la population est considérablement réduit. Ainsi, sur les 90 sièges du Conseil législatif, seuls 20 sont à pourvoir au suffrage universel, soit à moitié moins qu’auparavant. Le reste du législatif est désigné par divers comités et groupes d’intérêt acquis au régime chinois.

En outre, chacun des 153 candidats a dû, pour être autorisé à briguer un siège, donner des gages de loyauté politique à l’égard de la Chine et de « patriotisme ». De ce fait, la plupart des candidats affichent un profil semblable. Les militants pro-démocratie ont été empêchés de se présenter ou y ont renoncé, lorsqu’ils ne sont pas en prison ou en fuite à l’étranger.

Appel à se rendre aux urnes

La cheffe de l’exécutif Carrie Lam et ses ministres ont ainsi multiplié les appels et les opérations de marketing pour inciter la population à se rendre aux urnes. Les transports publics sont notamment gratuits durant la journée électorale. La dirigeante a toutefois affirmé qu’un faible taux de participation ne « voudrait rien dire ».

« Quand le gouvernement fait bien les choses et que sa crédibilité est forte, la participation des électeurs est moindre car les gens ne ressentent pas vraiment le besoin de choisir de nouveaux représentants », a-t-elle notamment assuré dans les médias d’Etat chinois.

De récents sondages indépendants situent la cote de popularité de la dirigeante aux alentours de 36% dans le territoire autonome. Dimanche, la police a déployé plus de 10’000 agents dimanche dans les rues de Hong Kong pour prévenir tout incident.

World Opinions News / AFP

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 15 =