Mauritanie : l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz écroué

L’ex-président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été écroué, mardi 22 juin dans la soirée, sur décision du juge chargé de l’enquête pour corruption présumée dans laquelle l’ancien chef de l’Etat, au pouvoir jusqu’en 2019, a été inculpé en mars, a appris l’Agence France-Presse auprès du parquet et de son parti.

Un magistrat du parquet s’exprimant sous le couvert de l’anonymat ainsi que le porte-parole de son parti, l’ancien ministre Djibril Ould Bilal, ont confirmé son placement sous mandat de dépôt sans en préciser la cause.

Mais cette mesure intervient quelques jours après le refus de l’ancien dirigeant de continuer à se présenter à la police, comme le lui imposaient les conditions de son placement en résidence surveillée.

Descente aux enfers

Après plus de dix ans à la tête de ce vaste pays sahélien d’Afrique de l’Ouest, entre 2008 et 2019, l’ancien président poursuit sa descente aux enfers sous son successeur, Mohamed Ould Ghazouani, son ancien chef de cabinet et ministre, dont il avait pourtant préparé l’accession à la présidence.

L’ancien chef de l’Etat avait été inculpé en mars, en même temps qu’une dizaine de personnalités, pour des faits présumés de corruption.

M. Ould Abdel Aziz crie au « règlement de comptes ». Son successeur a constamment invoqué l’indépendance de la justice.

M. Ould Abdel Aziz avait été inculpé en mars, en même temps qu’une dizaine de personnalités, pour des faits présumés de corruption, blanchiment d’argent, enrichissement illicite ou encore dilapidation de biens publics commis pendant les années où il dirigeait le pays.

(FILES) In this file photo taken on August 01, 2019 Mauritania’s out-going President Mohamed Ould Abdel Aziz looks on during the swearing-in ceremony of the newly-elected Mauritania’s President at a conference center in Nouakchott. – A state prosecutor in Mauritania’s capital Nouakchott on March 11, 2021 requested corruption charges against former President Mohamed Ould Abdel Aziz, and about ten other senior figures, his office said. (Photo by Seyllou / AFP)

World Opinions – AFP

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 ⁄ 1 =