Manchester City – Liverpool (2-2), City et Liverpool se quittent dos à dos

Au terme d’un duel plaisant et rythmé, Man City et Liverpool se sont quittés sur un nul. Le suspense reste entier pour le titre.

C’était la rencontre à ne pas rater ce week-end en Europe. Le leader du championnat anglais recevait son dauphin. La lutte pour le titre allait connaitre un tournant, mais au final le résultat fait que les données comptables restent les mêmes qu’avant le choc. City et Liverpool n’ont pas été capables de se départager (2-2). A l’Etihad Stadium, la bande à Guardiola a mené à deux reprises, mais celle de Klopp lui a rétorqué à chaque fois.

City agit, Liverpool réagit

C’est City qui a eu la maitrise des évènements durant la majeure partie de la rencontre. Devant leur public, les Sky Blues ont mis un point d’honneur à se montrer conquérants. Comme leur coach l’avait promis, ils ont joué sans calcul et cela a porté ses fruits dès la 5e minute avec une frappe de Kevin De Bruyne. Légèrement déviée, elle a trompé Alisson.

Contrairement à son hôte du jour, Liverpool a été plus dans la réaction que dans l’action. Mais, à chaque fois qu’ils sont rebiffés, les Reds sont parvenus à recoller au tableau d’affichage. Ce fut le cas une première fois à la 13e minute quand Diogo Jota est venu cueillir un service de Trent Alexander-Arnold. Puis, de nouveau à la 46e, quand Sadio Mané a surgi dans le dos des défenseurs adverses pour convertir un service lumineux de Mohamed Salah.

Ce fut le but de 2-2 car les Sky Blues avaient repris l’avantage avant la pause. Gabriel Jesus faisait parler son sens de placement et aussi sa finition devant les buts (36e), à la suite d’une belle ouverture de Joao Cancelo. Le Brésilien donnait alors raison à Pep Guardiola de l’avoir titularisé.

Beaucoup de vendanges de part et d’autre

Jesus a donc trompé Alisson sur ce coup, mais il aurait pu le faire plus d’une fois. Après la pause, il a eu deux occasions intéressantes qu’il n’a pas exploitées (61e et 72e). Et il ne fut pas le seul Citizen à vendanger. Quand le score était de 1-1, De Bruyne (26e) et Cancelo (35e) ont manqué de trouver la faille. A 2-1, c’est Aymeric Laporta qui a manqué de tuer le match en envoyant le cuir sur le poteau (45e+1). A 2-2, Sterling était parti trop vite (63e) et a marqué en position d’hors-jeu. Enfin, Riyad Mahrez, après son entrée en jeu, a manqué de réussite (90e) et aussi de simplicité (94e) dans l’ultime geste.

City a donc beaucoup gaspillé. Liverpool n’a cependant pas été en reste. Diogo Jota (44e et 52e) a parfois manqué d’adresse dans le dernier geste, tandis que Salah a mal négocié la seule vraie tentative qu’il a eue à sous mettre sous la dent (71e).

Au final, le score de parité est assez équitable. Un résultat qui préserve le statu quo en tête du classement, de même que le suspense pour le titre. Un point continue de séparer les deux prétendants au titre. A sept journées de la fin, bien malin celui qui pourra prédire le lauréat de cette passionnante bataille pour le trône.

World Opinions – Goal

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Italie. Naples craque à Empoli

Le Napoli a sombré en fin de match à Empoli (3-2) et pourrait bien avoir dit adieu au Scudetto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 × 30 =