Livres. La saga africaine de Johnny Hallyday

« Johnny Hallyday: répète si t’as des couilles! » est le nouveau livre du journaliste Serge Bilé. Il regroupe des anecdotes sur les tournées parfois très rock’n’roll de la défunte « idole des jeunes » sur le continent africain dès la deuxième moitié des années 1960.

« Répète si t’as des couilles! ». Voilà la réponse donnée par Johnny Hallyday au producteur d’une émission de la télévision ivoirienne en 1966. Invité à répondre à quelques questions avant une performance live, la star yéyé refuse de chanter. Le producteur tente de le raisonner, le ton monte et l’artiste fini par déclamer l’expression susmentionnée.

Cette anecdote, et bien d’autres, est à découvrir dans le livre « Johnny Hallyday: répète si t’as des couilles! » du journaliste franco-ivoirien Serge Bilé. Une anecdote dont la source peut difficilement être remise en question, le propre père de l’auteur étant présentateur de l’émission à l’origine du « drame ».

Johnny expulsé de Ouagadougou

Dans les années soixante, Johnny Hallyday est le chef de file de la génération « Salut les copains ». Il incarne pour la jeunesse africaine la liberté dont elle est privée par des régimes autoritaires. En pleine déferlante yéyé, le rockeur entame une série de concerts qui passe par Dakar, Abidjan, Bamako, Yaoundé, Brazzaville, Lomé, Conakry, Kinshasa, etc.

Mais la star n’est pas la bienvenue partout, comme le rappelle Serge Bilé sur la chaîne TV5 Monde: « Il y a eu des frictions parfois, par endroit, parce qu’il y a une de ses chansons qui est très, très mal passée auprès d’un certain public africain ». Le titre en question c’est « Noir c’est noir », qui débute par les paroles « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir ». Elle vaut à son interprète un concert de huées au Congo et même une expulsion ordonnée par le gouvernement à Ouagadougou, au Burkina Faso.

>> A voir et à écouter, le clip de « Noir c’est noir » de Johnny Hallyday:

Reste que le continent africain, en particulier les pays francophones, ne cessera jamais d’aimer et de plébisciter l’artiste, qui l’a marqué de son empreinte. 

Serge Bilé, « Johnny Hallyday: répète si t’as des couilles! », éditions Kofiba.

World Opinions Culture – RTS Culture

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Film Babylon de Damien Chazelle avec Brad Pitt et Margot Robbie.. Vidéo

Dans son dernier film, Babylon, Brad Pitt incarne la star absolue, dans le Hollywood des années 30. Un rôle sur-mesure, pour celui qui n'aurait pu choisir de n'être qu'une belle gueule du cinéma, mais a tout fait pour casser son image. Venu d'Oklahoma (États-Unis), l'acteur a tenté sa chance en Californie (États-Unis), en débutant dans de petits rôles. Il tombera ensuite le pantalon dans une publicité pour Levi's, avant de jouer dans Thelma & Louise, de Ridley Scott. À 28 ans, il crève l'écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 13 =