Livres. Giuliano da Empoli reçoit le Grand Prix de l’Académie française pour son roman « Le Mage du Kremlin »

L’écrivain italo-suisse a reçu jeudi le Grand Prix du roman de l’Académie française pour « Le Mage du Kremlin », un récit qui plonge au cœur du pouvoir russe.

Dans ce roman publié en avril aux éditions Gallimard, il dresse un panorama des mécanismes du pouvoir en Russie au cours des 30 dernières années. Giuliano da Empoli, 49 ans, né à Neuilly-sur-Seine, a été le conseiller politique du président du Conseil italien Matteo Renzi.

Le long monologue qu’il imagine dans la bouche du conseiller fictif du Kremlin Vadim Baranov s’inspire du parcours de Vladislav Sourkov, cofondateur du parti Russie unie de Vladimir Poutine pour l’élection présidentielle de 2001. Vadim Baranov confie le cynisme d’un président qu’il appelle « le Tsar », l’occasion de revenir sur les événements qui ont secoué l’histoire de la Russie depuis l’éclatement de l’Union soviétique en 1991.

En lice aussi pour le Goncourt

« Mon livre est vraiment imprégné d’une certaine littérature française, qui a sa place à l’Académie depuis longtemps, et qui décortique le pouvoir, qui l’observe« , a déclaré le lauréat à la presse. Giuliano da Empoli a obtenu neuf voix, contre cinq à Jean Michelin, un militaire de carrière, et trois à la journaliste Pascale Robert-Diard. Ce choix a peu surpris car le prix est présidé par une secrétaire de l’Académie française russisante, Hélène Carrère d’Encausse.

Giuliano da Empoli peut également remporter le 3 novembre le prix Goncourt, dont il est l’un des quatre finalistes. Obtenir ces deux prix littéraires la même année est un exploit qu’ont réalisé peu d’auteurs, car les deux Académies, française et Goncourt, tiennent généralement à l’indépendance de leur choix.

Ce Grand Prix est le plus convoité et prestigieux parmi les nombreux décernés par les Immortels. Il est doté de 10 000 euros.

Lola Lafon remporte le prix Décembre

La romancière Lola Lafon a remporté mercredi le prix Décembre pour « Quand tu écouteras cette chanson ». Ce livre sur Anne Frank fait écho à des drames intimes.

Pour cet ouvrage publié par les éditions Stock en août, c’est la deuxième récompense, après le prix du roman ou récit français des Inrockuptibles. La critique littéraire a salué la justesse de ce texte, paru dans la collection « Ma nuit au musée ».

Lola Lafon, 48 ans, a eu le privilège de passer une nuit dans la Maison Anne Frank à Amsterdam, lors de l’été 2021. « Cette nuit, je la passerai là où huit personnes, vingt-cinq mois durant, ont dû se plier au silence, en apprendre toutes les nuances, des chuchotements jusqu’aux pas feutrés en passant par l’immobilité totale », écrit la romancière.

« Je suis juive ashkénaze et une grande partie de ma famille a disparu dans les camps. J’ai beaucoup réfléchi à ça », expliquait Lola Lafon au journal Libération en 2020.

World Opinions – Agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Cinéma. « Avatar 2: la voie de l’eau », un réalisme numérique d’une richesse inouïe.. Vidéo

Treize ans après "Avatar", qui a approché les trois milliards d'euros de recettes, "Avatar 2: la voie de l'eau" reprend le chemin de l'astre Pandora. Si les images de jungle luxuriante ont fait place à un archipel marin stupéfiant, le message du film de James Cameron reste le même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 + 16 =