L’Espagne demande «des garanties» pour le retour des mineurs marocains

Après la déclaration du roi Mohammed VI, qui demande «que la question des mineurs non accompagnés, qui sont en situation irrégulière dans certains pays européens, soit réglée définitivement», la première vice-présidente du gouvernement espagnol, Carmen Calvo, a déclaré à l’antenne de Cadena SER que son pays travaillait à trouver «des garanties» auprès de leurs familles pour organiser leur retour.

Alors que l’Espagne s’assure, toujours selon cette allocution, à ce que chacun des enfants soit «sauf, tranquille, propre et nourri», le parquet des mineurs et d’autres organismes espagnols s’attèlent à identifier la filiation de chaque enfant non accompagné, entré à Ceuta.

Si la majorité des familles ne se serait cependant pas montrée favorable au retour de leurs enfants, l’Espagne cherche toujours à obtenir des «conditions de rigueur» pour le retour des mineurs. Malgré ces difficultés et les tensions tangibles, les deux pays cherchent une solution à cette question des mineurs non accompagnés pour ne pas faire d’eux des victimes collatérales des différends politiques et diplomatiques.

World Opinions – yabiladi.com

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 12 =