Les talibans paradent dans l’aéroport de Kaboul après le retrait américain. Et L’UE compte sur les pays voisins pour éviter une crise migratoire

Les talibans ont paradé dans l’aéroport de Kaboul après le retrait américain. « Je suis très heureux, après vingt ans de djihad, de sacrifices et de difficultés, d’avoir la satisfaction de voir ces moments historiques », s’est réjoui un responsable taliban.

Les derniers soldats américains ont quitté l’Afghanistan lundi soir, a annoncé le Pentagone, laissant le pays aux mains des talibans, leurs ennemis de 20 ans, au terme de la plus longue guerre de l’histoire des Etats-Unis. L’ambassadeur des États-Unis et le général Chris Donahue ont été les derniers Américains à quitter Kaboul.

Des coups de feu ont retenti dans la capitale après la confirmation du départ de ces derniers Américains et les combattants se sont congratulés aux postes de sécurité de la zone verte.

L’armée américaine a rendu inutilisables des avions, des véhicules blindés et un système de défense anti-missiles avant de quitter l’aéroport de Kaboul.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté lundi une résolution qui grave dans le marbre les « engagements » des talibans en faveur du départ « sûr » de celles et ceux qui veulent quitter l’Afghanistan.

L’UE compte sur les pays voisins pour éviter une crise migratoire

Redoutant un afflux migratoire vers l’Europe comparable à celui de 2015, les ministres de l’Intérieur de l’UE réunis mardi à Bruxelles comptent sur les pays voisins de l’Afghanistan pour que les réfugiés fuyant les talibans restent dans la région.

« Nous devons travailler à l’échelle mondiale pour garder les gens près de chez eux et de leur culture », a déclaré le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer, estimant que seules les « personnes particulièrement maltraitées » devraient pouvoir venir dans l’UE.

L’Allemagne d’Angela Merkel avait été en 2015 à la pointe de l’accueil des Syriens fuyant la guerre, en ouvrant ses portes à plus d’un million de demandeurs d’asile, lors d’une crise migratoire qui avait pris l’Europe de court.

L’ONU s’attend pour 2021 à un demi-million de réfugiés afghans de plus.

World Opinions News -agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 20 =