Le chef de l’Etat allemand Frank-Walter Steinmeier réélu pour cinq ans

Le chef de l’Etat allemand, le social-démocrate Frank-Walter Steinmeier, a été réélu dimanche pour cinq ans à ce poste essentiellement honorifique. On attend de lui qu’il incarne une autorité morale dépassant les clivages partisans.

En poste depuis mars 2017, l’ancien chef de la diplomatie allemande a été choisi à une large majorité par un collège électoral spécialement constitué, réunissant les députés nationaux, un grand nombre d’élus locaux, d’anciens dirigeant allemands, ainsi que certaines personnalités de la société civile.

Il a en effet obtenu 1045 voix sur les 1437 exprimées, a déclaré le président du Bundestag Bärbel Bas.

Peu après sa réélection, le chef de l’Etat allemand a estimé dimanche que Moscou portait « la responsabilité » d’un risque de « guerre » en Europe du fait des tensions autour de l’Ukraine, à la veille d’une visite du chancelier Olaf Scholz à Kiev puis à Moscou.

Le ton durcit envers Moscou

« Nous sommes au beau milieu d’un risque de conflit militaire, de guerre en Europe orientale et c’est la Russie qui en porte la responsabilité », a déclaré Frank-Walter Steinmeier juste après sa réélection pour cinq ans à ce poste surtout honorifique.

Parlant d’un « éloignement » croissant de la Russie par rapport à l’Europe, le président allemand a appelé à faire preuve de fermeté. « Comme nous pouvons le constater, la paix ne va pas de soi, il faut toujours oeuvrer pour la préserver, dans le dialogue, mais lorsque c’est nécessaire en disant les choses clairement, en faisant preuve de dissuasion et de détermination », a-t-il lancé, sous les applaudissements.

Une manière pour lui de répondre aux critiques nombreuses ces dernières semaines contre le positionnement de Berlin à l’égard de Moscou. L’Allemagne s’est vu reprocher une attitude louvoyante et son manque de soutien, militaire notamment, à l’égard de Kiev.

World Opinions / agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Iran grapples with most serious challenge in years

The eruption of nationwide protests in Iran following the death in police custody of a 22-year-old Kurdish woman detained for allegedly failing to adhere to hijab (headscarf) rules is the most serious challenge Iran's leadership has faced in years.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 × 4 =