La Liga : Un doublé de Griezmann permet à l’Atlético de monter sur le podium.. Vidéos

Grâce à deux buts de l’international français, les Colchoneros accèdent à la troisième place de la Liga après leur succès sur le Betis (2-1). Nabil Fekir a donné espoir à Séville sur coup franc.

Grâce à un doublé d’Antoine Griezmann, l’Atlético Madrid a dominé le Betis Séville 2-1 dimanche pour la 11e journée de Liga, et remonte provisoirement sur le podium, à deux points du deuxième, le FC Barcelone (25 points), qui reçoit l’Athletic Bilbao en soirée (21h00). L’attaquant français a débloqué le compteur sur un corner direct à la 54e, puis a doublé la mise un quart d’heure plus tard en glissant un ballon entre les jambes du gardien adverse Rui Silva (70e), avant que Nabil Fekir, de retour de blessure, ne réduise l’écart sur un superbe coup franc direct à la 84e, en vain. Le phénix Griezmann renaît de ses cendres ! Condamné à cirer le banc tout le début de saison, « Grizou » respire à nouveau depuis qu’il a signé son transfert définitif chez les Colchoneros le 10 octobre.

Dimanche, il a été décisif pour la 5e fois en cinq matches depuis la signature de son nouveau contrat qui le lie aux Rojiblancos jusqu’en 2026 (avec un salaire réduit), et continue de régaler Diego Simeone et tous les supporters de l’Atlético, qui l’avaient hué à son départ vers le Barça en 2019. Une rédemption qui soulage le « Petit Prince ». « Je veux dire pardon sur le terrain, en donnant tout pour l’équipe », avait-il glissé après son très bon match à Bilbao, où il avait offert la victoire à son équipe (1-0) il y a une semaine. En l’absence de Lemar, touché à la cuisse gauche, Griezmann retrouve sa meilleure forme à un mois du Mondial au Qatar (20 novembre – 18 décembre), où il sera amené à être l’un des cadres de la sélection de Didier Deschamps. Une forme étincelante qu’il n’avait plus connue depuis son départ de Madrid vers la Catalogne.

Fekir, retour brillant

Malgré le très joli coup franc de Fekir, cette défaite n’arrange pas la situation du Betis : les Andalous n’ont gagné qu’un seul de leurs cinq derniers matches, et calent provisoirement à la 5e place de Liga, deux petits points devant l’Athletic Bilbao. D’autant que Manuel Pellegrini devra se passer du défenseur central Luiz Felipe, qui s’est claqué à l’arrière de la cuisse droite en début de rencontre (17e). Ce but devrait toutefois relancer Fekir, qui revenait tout juste de sa blessure aux ischio-jambiers de la jambe droite contractée contre la Roma le 6 octobre en Ligue Europa et qui lui avait fait perdre quatre matches. 

Déjà la deuxième blessure de la saison pour le Français, qui avait manqué quatre rencontres entre le 8 et le 18 septembre cette saison. Entré à la 75e à la place d’Andres Guardado, le Français a relancé son équipe et a redonné espoir aux Béticos… qui ont failli égaliser sur le fil avec une tête d’Alex Moreno à la 90e+1 qui s’est écrasée sur la barre transversale. C’est finalement une fin de série pour le Betis, qui sortait de cinq succès de rang à domicile en Liga depuis le début de saison. Et l’Atlético, grâce à « Grizou », continue de rêver.

World Opinions – agences

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Débats. Quelle est l’importance du « speaker » sur lequel les républicains américains se déchirent?

Les élus de la Chambre américaine des représentants tentent vendredi d'élire leur "speaker", après trois jours de débats infructueux. Majoritaires, les républicains n'arrivent pas à se mettre d'accord sur ce poste, qui est l'un des plus importants à Washington.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
17 × 9 =