Grève générale des Palestiniens en protestation contre les attaques d’Israël

Ce mardi, les Palestiniens de Cisjordanie occupée, de Jérusalem, de Gaza et des villes situées à l’intérieur des frontières d’Israël lancent un mouvement inédit de grève générale pour protester contre les bombardements israéliens sur Gaza.

Cet appel à la grève générale de tous les Palestiniens est une action inédite. Car si on a déjà vu des grèves de la part des Palestiniens des Territoires occupés, dans les frontières d’Israël, une telle grève n’est pas courante et perturbera le quotidien en faisant pression sur les Israéliens.

Ce mouvement ne vient ni des partis politiques ni d’une quelconque organisation. Dans un communiqué, on peut lire qu’il s’agit d’une initiative de « la jeunesse palestinienne ». Elle a pour but de protester contre les bombardements de l’aviation israélienne sur Gaza, contre les expulsions forcées des familles de Sheikh Jarrah et contre les attaques de colons.

L’idée d’une grève unifiée constitue un levier pour une action nationale palestinienne conjointe. L’initiative a été bien accueillie par les partis et factions politiques palestiniennes. Elles ont publié des déclarations confirmant leur engagement. Un soutien jugé essentiel, surtout au moment, où, dans les rues, à Jérusalem comme en Cisjordanie, de nombreuses voix s’élèvent contre l’Autorité palestinienne.

World Opinions News -agences

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

L’extrême-droite marche à Jérusalem-Est, ravivant les tensions

Sous haute surveillance policière, plus d'un millier d'Israéliens arborant des drapeaux nationaux ont défilé mardi à l'appel de l'extrême-droite à Jérusalem-Est, premier test pour le nouveau gouvernement après des menaces du mouvement palestinien Hamas qui font craindre une escalade.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 22 =