France. Face à la Nupes, une majorité pas si assurée pour Macron

À quelques jours des élections législatives, la presse étrangère constate que l’union des partis de gauche attire de plus en plus. De quoi inquiéter le président réélu.

Il n’est plus possible pour Emmanuel Macron de considérer les législatives de juin comme une simple formalité, prévient La Repubblica : les intentions de vote en faveur de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) augmentent et l’alliance des gauches pourrait arriver en tête du scrutin du 12 juin dans un grand nombre de circonscriptions. “Pour l’heure, le rapport de force reste favorable à Emmanuel Macron, mais il est difficile de faire des prévisions, car dans les faits chacune des 577 circonscriptions correspond à une élection différente.”

Pour déjouer “les pièges” de la gauche, Macron “chasse sur les terres de Mélenchon”. En compagnie de son ministre de l’éducation, Pap Ndiaye, le président s’est rendu à Marseille pour présenter son projet “d’école du futur”. La deuxième ville du pays est surtout un bastion de la Nupes, que Macron souhaite conquérir.

Le vote déterminant des électeurs de droite

Bien que “restreint par sa position de chef de l’État”, le président cherche à participer à la campagne des législatives, poursuit La Vanguardia.

“La viabilité de son programme dépend de l’obtention d’une majorité absolue dans la nouvelle Assemblée nationale qui sera renouvelée les 12 et 19 juin.”

Aux yeux du quotidien espagnol, le résultat du scrutin est entre les mains des électeurs de droite. Lors de la présidentielle, Macron s’est appuyé sur le barrage républicain face à Marine Le Pen. Cette fois, c’est la droite qui fera pencher la balance en cas d’affrontement entre Ensemble et la Nupes au second tour.

Violences au Stade de France

Le président français est tellement préoccupé par la politique intérieure, insiste le Timesqu’il ne s’est pas mêlé à la polémique autour de l’organisation chaotique de la finale de la Ligue des champions, samedi 28 mai. Pourtant, “c’est un véritable revers politique pour Macron, et qui pourrait avoir des répercussions négatives sur ses cinq prochaines années à l’Élysée.”.

De fait, si les observateurs considèrent que l’attrait de la Nupes a augmenté à cause de l’inflation, le fiasco du Stade de France a aussi révélé un gouvernement “incompétent et négligeant”, ce qui “a contraint le camp de Macron à se mettre sur la défensive”.

Seul espoir pour Macron et sa Première ministre, selon le journal britannique :

“que Darmanin prenne les coups à leur place, que l’opinion publique passe à d’autres sujets avant les deux tours des législatives, le 12 et le 19 juin, et que malgré le fiasco du Stade de France, ils obtiennent la majorité présidentielle convoitée.”

French President Emmanuel Macron visits the Ecole Menpenti and its experimental maths lab in Marseille, southeastern France, June 2, 2022. – The Menpenti school is part of an educational experiment dubbed « school of the future », aiming for a more fair and inclusive education. (Photo by Sebastien NOGIER / POOL / AFP)

World Opinions – Courrier international

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Israel heading to polls as coalition moves to dissolve parliament

In a major political development, Prime Minister Naftali Bennett will switch places with Alternate Prime Minister Yair Lapid under an existing deal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 13 =