Ferme pisciole : L’Espagne intensifie la présence de l’Armada autour de Melilla pour dissuader le Maroc

Nouvelle mobilisation espagnole dans les eaux de Melilla où les navires de la marine espagnole continuent d’intensifier leur présence pour empêcher l’installation d’une autre ferme piscicole par le Maroc près des Chafarinas. D’après les informations obtenues par El Confidencial Digital (ECD), les navires de la marine ont reçu l’ordre d’intensifier leur présence dans les eaux et sur les routes reliant Melilla à la péninsule ibérique.

La mesure dissuasive autour de Melilla implique différents navires, notamment deux patrouilleurs de la classe Descubierta, à savoir l’Infanta Elena et l’Infanta Cristina, basés à Carthagène, dans le sud-est de l’Espagne. Le patrouilleur de haute mer Audaz, de la classe Meteoro, aussi basé à Carthagène est passé par Melilla début janvier dans une mission de «surveillance maritime» et de «présence navale dans les eaux territoriales souveraines espagnoles».

L’Espagne craint que l’installation de ces fermes piscicoles par le Maroc n’interfère aux routes maritimes des ferries qui relient Melilla et la péninsule, ajoute les journalistes, et la présence dans la zone de l’Armada espagnole sert à contrôler les avancées des fermes marocaines.

Aussi, selon les sources militaires d’ECD, «les navires de la marine effectuent des opérations de surveillance et de sécurité maritime pour contribuer à garantir la sécurité des espaces maritimes de souveraineté et d’intérêt national et réagir à tout incident, ainsi que pour assurer la souveraineté sur les eaux sous juridiction nationale».

En décembre, l’Espagne avait organisé, non loin de la ferme piscicole marocaine, de grands manœuvres militaires, et déployé des rampes mobiles de lancements de missiles américains antinavires Harpoon, renforçant la sécurité autour des îles Chafarinas.

World Opinions + yabiladi.com

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

Asile en Espagne : Les demandes de Marocains rejetées massivement en 2022

En Espagne, l'Office de l'asile et des réfugiés (OAR), relevant du ministère de l'Intérieur, a reçu 118 842 demandes de protection internationale en 2022, contre 65 482 enregistrées en 2021, soit une hausse de 81,5%. Un record depuis la création de l'Office en 1992. Néanmoins, 14.235 demandes ont été acceptées par les autorités ibériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 13 =