« Chroniques de l’Europe » : l’histoire européenne par la bande

Raconter le passé européen en privilégiant les pas de côté : tel est le choix ambitieux de Chroniques de l’Europe« Elles forment un dédale d’inventions et d’échanges, de frayeurs et de violences, de révoltes et de guerres, de croyances et de présentations, de déceptions et d’espérances portées par des femmes et des hommes célèbres, peu connus ou oubliés », notent les maîtres d’œuvre de ce travail collectif qui a réuni des historiens de l’économie, des techniques, du politique, des relations internationales, du fait guerrier, des religions ou des femmes.

Aux grandes dates qui ont fait l’histoire du Vieux Continent ou à ses protagonistes les plus célèbres, ces chercheurs ont préféré mettre en exergue d’autres moments, moins présents dans l’imaginaire collectif, des figures moins connues, dont le rôle est à redécouvrir, ou des savoirs mineurs.

L’ouvrage s’ouvre sur l’année 1405, au cours de laquelle Christine de Pizan (1364-v. 1430), poète et philosophe d’origine vénitienne installée en France, met le point final au manuscrit de La Cité des dames, qui dénonce les préjugés masculins sur les femmes et revendique pour ces dernières l’accès au savoir. Il s’achève avec « le perfide Brexit » et le 1er février 2020, qui voit le Royaume-Uni se retirer de l’Union européenne.

Entre les deux défilent des batailles oubliées, telle la victoire des Ottomans à Mohacs, en Hongrie, en 1526, étape décisive de leur marche vers l’Europe centrale, ou des bouleversements des mentalités comme la remise en cause par le juriste et philosophe Cesare Beccaria (1738-1794), en 1764, de l’utilité de la peine de mort. Mais on y rencontre aussi des ébauches de révolutions politiques, telle la naissance, en 1834, du mouvement de la Jeune Europe à Berne, à l’initiative d’une vingtaine d’exilés politiques italiens, allemands et polonais appelant à une alliance des peuples contre les trônes et les autels.

« Chroniques de l’Europe », sous la direction de Sonia Bledniak, Isabelle Matamoros et Fabrice Virgili, CNRS Editions, 270 p., 20 €.

A pro-Brexit supporter holds a placard at Parliament Square on Brexit day, in London, Britain January 31, 2020. REUTERS/Toby Melville TPX IMAGES OF THE DAY

Par Marc Semo – Le Monde

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

En Tunisie, le raidissement de l’UGTT contre le pouvoir rebat les cartes politiques

La puissante centrale syndicale prend ses distances avec le président Saïed, alors que les Tunisiens sont appelés, samedi, à élire une Assemblée sans pouvoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 26 =