Canada : un « dôme de chaleur » dans l’Ouest provoque des températures record

Un « dôme de chaleur » au-dessus de l’Ouest du Canada a fait battre de nouveaux records de températures, provoquant des alertes à la chaleur dans trois provinces et deux territoires arctiques dimanche 27 juin.

Plus de quarante nouveaux records de température ont été enregistrés en Colombie-Britannique au cours du week-end, notamment dans la station de ski de Whistler. Et les hautes pressions qui emprisonnent l’air chaud dans la région devraient s’y maintenir pendant la semaine.

Le village de Lytton, en Colombie-Britannique, est désormais détenteur du record absolu pour le Canada : le thermomètre y a grimpé jusqu’à 46,6 °C, a fait savoir l’agence Environnement Canada. La température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays était auparavant de 45 °C dans deux villes de la province du Saskatchewan le 5 juillet 1937.

« Vague de chaleur prolongée, dangereuse et historique »

Environnement Canada a émis des alertes pour la Colombie-Britannique, l’Alberta et certaines parties du Saskatchewan, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. « Une vague de chaleur prolongée, dangereuse et historique persistera tout au long de cette semaine », a prévenu l’organisme. « Les températures de l’après-midi devaient dépasser 30 °C dimanche, et atteindre un pic de près de 40 °C dans certaines régions en milieu de semaine », ajoute-t-il. C’est dix à quinze degrés de plus que la normale.

« Il fait plus chaud dans certaines parties de l’ouest du Canada qu’à Dubaï », a déclaré le climatologue en chef d’Environnement Canada, David Phillips.https://d467a39ed715bd255a1979fbc01d97e5.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Les magasins sont en rupture de stock de climatiseurs et de ventilateurs tandis que les villes ont ouvert des centres de rafraîchissement et que des campagnes de vaccination contre le Covid-19 ont été annulées et des écoles fermées.La consommation électrique en Colombie-Britannique a atteint des sommets tandis que les habitants tentent de se rafraîchir.

44 °C prévus à Portland, aux Etats-Unis

De l’autre côté de la frontière, les services météorologiques américains ont également lancé des alertes concernant une « dangereuse vague de chaleur », affectant particulièrement les Etats de la côte nord-ouest (Etat de Washington et Oregon).

« La vague de chaleur historique dans le Nord-Ouest va continuer pendant la majorité de la semaine à venir, avec, en perspective, de nombreux records quotidiens, mensuels et même jamais vus », a averti le National Weather Service, le service météorologique des Etats-Unis.

La température prévue pour dimanche à Portland, dans l’Oregon, était de 44 °C et cela devait encore être le cas lundi. Le thermomètre devait afficher un record absolu, à 40 °C, à l’aéroport international de Seattle-Tacoma dimanche et le dépasser largement, pour atteindre 43,9 °C lundi.

Les sélections olympiques américaines d’athlétisme, qui se déroulent dans l’Oregon, ont été suspendues dimanche en raison de la chaleur extrême affectant ce territoire. Cette décision a été prise alors que des températures étouffantes de 41 °C enveloppaient Eugene, ville où se déroulent les épreuves. Le dernier jour de ces sélections devait avoir lieu dimanche en fin d’après-midi, le 200 m masculin clôturant la compétition.

People head to the beach to cool off during the scorching weather of a heatwave in Vancouver, British Columbia, Canada June 27, 2021. REUTERS/Jennifer Gauthier

Le Monde avec AFP et AP

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Des scientifiques alertent sur l’effondrement de la biodiversité en Méditerranée

La Méditerranée a connu en 30 ans un "effondrement" de sa biodiversité, une des plus importantes au monde, aujourd'hui gravement menacée, alertent des scientifiques français, dans un rapport publié lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =