ChatGPT : à l’université, un outil pédagogique ou un instrument de triche ?

Si, en Australie et aux Etats-Unis, des universités ont déjà interdit l’utilisation de ChatGPT, accusé de faciliter la triche, en France, des professeurs préfèrent, pour l’instant, l’envisager comme un outil pédagogique.

Marie-Françoise Saudraix-Vajda ne mâche pas ses mots. « Partir du principe que les étudiants vont tricher plutôt que de travailler, c’est quand même un peu désobligeant, vous ne croyez pas ? », estime la maîtresse de conférences en histoire. Depuis sa mise en ligne, en novembre 2022, ChatGPT, un prototype d’agent conversationnel utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour interagir avec ses utilisateurs, inquiète les communautés enseignantes. Le logiciel, capable de répondre à n’importe quelle question avec des textes courts de bonne qualité, pourrait être utilisé massivement pour tricher. « Je ne suis pas vraiment inquiète », dit la chercheuse.Même si, dans les boucles de conversation entre enseignants, le sujet divise, la dizaine d’enseignants-chercheurs avec lesquels Le Monde a pu échanger partagent malgré tout cette sérénité.

« L’effervescence autour de ChatGPT est avant tout médiatique, analyse, de son côté, Laure Soulier, maîtresse de conférences et chercheuse rattachée à l’Institut des systèmes intelligents et de robotique. La grande nouveauté est qu’OpenAI propose cette technologie au grand public. » La technologie de la société OpenAI inquiète, pourtant. Les universités australiennes ont ainsi déjà changé leurs modalités d’examen pour revenir aux devoirs sur table, tandis que ChatGPT est désormais inaccessible au sein des écoles de la ville de New York. En France, interrogé par BFM-TV, le ministère de l’éducation nationale explique, de son côté, suivre « attentivement cette question et les potentielles utilisations de cette innovation ».

Pourtant, pour l’heure, les effets de ChatGPT ne se font pas encore sentir dans l’enseignement supérieur français. Le principal témoignage de triche, révélé par nos confrères du Progrès et concernant sept étudiants d’une classe de quatorze, est aujourd’hui remis en doute par nos confrères de BFM-TV.

World Opinions – Le Monde

ميادين | مرآة المجتمع، ملفات، تحليلات، آراء وافكار و رسائل لصناع القرار.. صوت من لا صوت له | الإعلام البديل

Check Also

2022, année charnière pour l’environnement

Entre l’accord de Paris sur le climat, celui sur la biodiversité et les objectifs de développement durable, les avancées étaient loin d’être gagnées dans un contexte de multiples crises. Mais les promesses restent insuffisantes et leur mise en œuvre pose question.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 + 23 =